Impôts.gouv

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants :
Économistes

Chargée de projet :
Lucille Negre

 

Objectifs :
Il est proposé aux élèves de concevoir un portrait de la France à partir de la question : qu’est-ce qu’un bon impôt ? Pour cela, les classes vont être saisies d’une démarche d’enquête, nécessairement partielle et un peu subjective, mais néanmoins au plus près des réalités économiques et sociales que soulève le sujet.

Atelier:
Accords et désaccords
Les impôts d’aujourd’hui sont le résultat d’une longue histoire politique et culturelle sur laquelle il convient de se pencher. À l’aide d’une chronologie des évènements marquants, les élèves analysent l’émergence d’une imposition basée sur des principes qu’il s’agira de d’interroger : citoyenneté, égalité, solidarité, consentement. Mais l’imposition soulève aussi de nombreuses polémiques. Intervenant et élèves étudient un corpus de discours, de revendications et de décisions politiques. Il s’agira d’en extraire les principaux arguments et idées défendues par chacun.

Le bon, le juste et l’impôt
Qui paye quoi ? En se basant sur des cas pratiques (célibataire, famille, couple, chef d’entreprise, salarié au SMIC, cadre) la classe mesure l’impact de la fiscalité sur les revenus de ces différents profils. Ils visualisent les effets sociaux et économiques de l’imposition et mesure les potentielles inégalités. Puis, à l’aide de graphiques et de tableaux, la classe dessine la politique de redistribution menée en France. Un impôt efficace doit avoir un bon rendement. Certes, mais il doit aussi participer de la solidarité nationale. Que racontent ces chiffres à l’échelle du pays ? Les ressources sont-elles justement redistribuées selon nos élèves ?

Quels avenirs ?
Fort de ces recherches, le groupe mène quelques expériences. Il s’agit de faire jouer des paramètres essentiels pour imaginer d’autres systèmes : modification des taux, disparition de barèmes, élargissement des assiettes, ajout de taxes, etc., mais pour quels résultats ? La classe est désormais en mesure de se situer et de comprendre les grands enjeux liés au sujet. Elle peut donner sa vision du « bon » impôt et des valeurs qu’il suppose. À la fin, les élèves auront à nous expliquer ce que disent nos impôts de ce que nous sommes et de ce que nous voulons collectivement.

 

Collèges :
- EDOUARD HERRIOT, LIVRY GARGAN
- FRANÇOIS MITTÉRAND, NOISY LE GRAND

 

Photos: DAMIEN DELDICQUE, JÉRÔME AUBRY & ALEXANDRE SCHUBNEL, LABORATOIRE DE GÉOLOGIE DE L’ENS PARIS. 

Impôts.gouv
Impôts.gouv
Impôts.gouv