Le feu de l'action

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants:
Sébastien Zimmer/ chimiste et artificier, Edouard Grégoire et Gabriel Legrand / concepteurs et artificiers chez Arteventia

 

Objectifs:
« Le feu de l’action » est une démarche qui entend montrer comment des savoirs, en l’occurrence ceux de la chimie, aident à faire naître des applications, comme ici les feux d’artifices. Accompagnées par un chimiste – artificier et une entreprise de spectacles pyrotechniques ArtEventia, les classes plongent au cœur des procédés qui permettent de créer « Feux de Bengale », « comètes » et autres « pivoines».

 

Séances en atelier:
Science des combustions
Cette première phase est construite autour d’expériences et de tests visant la découverte des principes fondamentaux, la compréhension de la propriété des substances, et  la connaissance des composants et des éléments. Avec l’appui de vidéos de concours, les élèves découvrent ce que sont les effets, les couleurs, les diamètres des bombes. Par groupes, ils expérimentent alors la détonation, testent les métaux procurant différentes couleurs de flamme, recomposent de la poudre noire, ou reconstituent des effets de projections de matière utilisées en pyrotechnie pour les effets spéciaux. En parallèle, la classe est tenue informée de la manière dont s’organise un feu. Les contraintes de sécurité sont constamment évoquées en fonction de l’évolution du projet : trouver un site propice (un parc qui ne soit pas classé Natura2000 pour ne pas déranger la faune avec le bruit), obtenir les autorisations officielles (préfecture, mairie, aviation civile …), délimiter une zone de tir sécurisée…

Formes, couleurs et artifices
Grâce à des vidéos de concours, les classes commentent les principes à la fois techniques et artistiques de feux. Le directeur artistique d’artEventia explique les rouages de l’écriture d’une partition, tant d’un point de vue de la chorégraphie sonore et visuelle, que de l’émotion à transmettre. C’est maintenant au tour des élèves de concevoir leur propre « histoire ». Chaque classe se penche alors sur son feu en définissant une thématique, puis se répartit par groupe une séquence( ouverture, tableaux aériens ou au sol, prébouquet, bouquet final), sa musique, son récit à l’intérieur du projet global et dessine le storyboard des effets imaginés. Le directeur technique d’ArtEventia vient alors rentrer les projets sur logiciel afin de choisir les artifices dans le catalogue, d‘en calculer le coût, le temps, et d’enchainer les séquences les unes aux autres et synchroniser le son. Les élèves doivent opérer des choix et ajuster leur projet initial. Enfin, chaque classe écrit la présentation de son feu, son histoire enrichie des éléments techniques qui lui sont propres: le poids de la charge, le nom des effets utilisés, les décibels…

 

Partager:
Le jeudi 7 juin, à 22h exactement, un appel est passé à la Tour de Contrôle du Bourget pour confirmer que 15 minutes plus tard, les premières bombes seront lancées depuis l’Aire des Vents, du parc Georges Valbon. Les classes arrivées en amont ont pu découvrir l’installation, la zone de sécurité, le console de tir, les branchements reliant le mortier et supports des à chandelles …Les élèves prennent le micro à tour de rôle pour énoncer leur discours devant les parents et enseignants, et lancer leurs feux respectifs intitulés « Nos Séries », « Un Tour du monde », et « Notre culture Pop ». La nuit se teinte de « soleils » or, de « cascades » rouges et « pluies d’argent ».

Remerciements:
M. le Président du Conseil Départemental de Seine Saint-Denis, M. Le Maire de Dugny, l'équipe de la Direction de la Nature, des Paysages et de la Biodiversité du Parc Georges Valbon, la Direction de la sécurité et des services du cabinet de la Préfecture de Bobigny,  la DGSAC/ Direction de la sécurité de l'Aviation civile Nord.

 

Collèges:
- CLASSE DE 4è 5, collège Jean Jaurès, Saint-Ouen
- CLASSE DE 4è 5, collège Saint-Exupéry, Noisy-le-grand
- classe de 4è, collège Mitterrand, Noisy-le-grand

 

Photos: PIERRE ANTOINE

Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action
Le feu de l'action