Cordes sensibles

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants: artistes

 

Objectifs :
La voix de chaque personne est unique du fait, entre autres, de la forme et de la taille de ses cordes vocales. En considérant la variété des voix présentes au sein d’une classe, une richesse qu’il s’agira d’utiliser grâce à différentes techniques d’amplification, d’enregistrement et de montage, chaque classe devra livrer une création sonore témoignant d’une démarche collective faite de réflexions, d’expériences et d’inventivité.

Séances en atelier :
Vox natural
La voix est un phénomène biologique. Elèves et intervenant découvrent ensemble l’anatomie de leur propre système phonatoire : rôles des poumons, du larynx, des cordes vocales, de la bouche, du nez. Les potentialités, les limites et surtout les singularités de chacun sont explorées à l’aide d’instruments, on en mesure certains éléments : fréquence, intensité, etc. A l’aide de mots, on essaie de décrire le timbre, le grain, l’intonation, l’accent. Peu à peu, la classe dresse un portrait de voix.

Alphabet sonore
La classe poursuit son projet de répertoire : parole, chuchotement, jeux de langage, chant. On s’enregistre pour jouer sur les hauteurs, les tessitures, les rythmes. Il s’agit maintenant d’apprendre à composer avec ce matériel sonore grâce à la technique : les élèves utilisent des logiciels pour agencer, monter, superposer, associer des effets. Pour élargir la banque de voix, les élèves organisent une séance de prise de son dans d’autres classes, on recherche des voix « particulières ».

Studios
Les élèves doivent maintenant former un récit en puisant dans toute l’étendue de la voix humaine : message, émotion, chant, plainte, voix seule, à plusieurs, forte, criarde, douce. Le propos peut intégrer nombre de sources sonores complémentaires : bruits, musiques, ambiances, rythmes. La spatialisation du projet, en vue de sa diffusion, constitue le dernier volet de l’initiative : les élèves disposent de huit enceintes pour immerger le public dans « sa voix ».

 

Dessins: JACQUES FLORET

Cordes sensibles
Cordes sensibles
Cordes sensibles
Cordes sensibles
Cordes sensibles
Cordes sensibles