Le bonheur exactement

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants : mathématicien(ne)s

 

Objectifs :
S’il n’est pas forcément utile de tout mesurer, depuis quelques années, il n’est plus rare de voir des sujets tels que l’amour ou la solidarité faire l’objet d’une approche mathématique (avec des résultats qui suscitent parfois le débat). La présente démarche propose aux élèves d’apprendre à construire par eux-mêmes l’ensemble des opérations qui les rendront peut être capables de quantifier l’état de bonheur.

Séances en atelier :« Je » est un chiffre
L’intervenant présente aux élèves ses « outils » : modèles, probabilités, statistiques et projections ; des premiers exemples viennent montrer comment s’effectuent des calculs sur la base d’enquête d’opinion. En multipliant les exercices, les élèves retracent la présence des mathématiques dans le fonctionnement de notre société, y compris au sein de secteurs inhabituels : la classe se plonge dans les expériences actuelles pratiquées sur le sport, les files d’attentes, la migration des animaux, etc.

Echantillons représentatifs
Qui parle de bonheur ? Elèves et intervenant regroupent différentes études : philosophie, économie, biologie, etc. On aborde la notion d’« indice du bonheur mondial » ou de « bonheur national brut », la classe découvre les indicateurs choisis (croissance, culture, économie). Avec l’aide d’un sociologue, les élèves élaborent un protocole d’enquête destiné aux parents et aux élèves de l’établissement : une quarantaine de questions permettent de cerner le bonheur de « chacun ».

Du droit au bonheur
Les informations contenues dans les questionnaires doivent être reportées dans Excel. Les élèves découvrent les difficultés de l’opération - comment encoder une réponse ? - mais constate aussi la traduction en chiffre des réponses : apparaissent des moyennes, des écarts ; se dessinent surtout les tendances du groupe ciblés. Le travail d’analyse à proprement parler s’effectue avec des graphiques (évolution en courbe, tendance en barres, regroupement par aires). Les élèves doivent en fournir le commentaire.

 

Dessins: JACQUES FLORET

Le bonheur exactement
Le bonheur exactement
Le bonheur exactement
Le bonheur exactement
Le bonheur exactement
Le bonheur exactement
Le bonheur exactement
Le bonheur exactement