Les lois du marché

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

Intervenant-e-s:
économistes

Chargé de projet:
mathieu marion

 

Objectifs:
Au nom de la croissance et du progrès, on échange des marchandises de toutes natures sur des espaces toujours plus libres, plus vastes et toujours plus nombreux. On appelle cela « économie de marché ». Ceci étant, des règles et des limites semblent exister, mais lesquelles exactement ? Et qu’en pensent les acteurs économiques ? À travers des exemples pris dans les secteurs du travail, de la finance, de la santé ou de l’école, en croisant l’histoire et l’actualité économique, les élèves vont pouvoir ouvrir le débat : stop ou encore ?

Vous avez dit marché ?
Les principes théoriques du marché sont un sujet de discorde entre économistes. Les uns y voient un merveilleux mécanisme qui transforme la multitude des intérêts particuliers en intérêt général ; les autres y voient une source d'inégalités sociales sans cesse renouvelées. Pour offrir des clefs de compréhension à la classe l’intervenant propose un détour par l’économie expérimentale. Basée sur « des jeux de rôles », cette approche invite les élèves à endosser les réalités et les contraintes d’un acheteur, d’un vendeur, d’un intermédiaire, dans différentes situations d’échanges. Plusieurs protocoles sont proposés aux élèves afin que le groupe rejouent en classe des situations économiques

Un ou plusieurs ?
Pour rompre avec l’abstraction de la théorie, il vaut la peine de considérer les fonctionnements concrets et réels des marchés. Intervenant et élèves se plongent dans l’analyse de différents cas - au choix, celui du travail, de la santé, de la finance ou de l’éducation - en étudiant un corpus de discours, de revendications ou en allant à la rencontre d’acteurs économiques. Il est question d’aborder la spécificité de ces marchés, de suivre le rôle des institutions et des conventions qui les structurent, de retracer les décisions qui les font évoluer.

Et demain ?
Fort de ces recherches, le groupe mène quelques expériences. Il s’agit de faire jouer des paramètres essentiels pour imaginer d’autres systèmes : monopole, rôle de l’état, redistribution, ajout de taxes, etc., mais pour quels résultats ? A l’issue de cette phase, la classe est invitée à développer des hypothèses plus générales : y-a-t-il une opposition entre marché et société ? Entre lien marchand et lien social ? Et pour demain quel choix, quelle direction prendre ?

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.