Lieu de rencontre(s)

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

Intervenant-e-s:
architectes

Chargée de projett:
Florise Pagès

 

Objectifs:
Chaque classe va disposer d’une œuvre au sens large - mobilier, art, décoration, littérature - en provenance d’une collection publique ou d’un musée (parmi des partenaires locaux ou nationaux). Avec l’aide d’un architecte, les élèves doivent concevoir et réaliser un véritable espace de rencontres adapté à l’œuvre et à sa découverte. 

Rencontre
Chaque classe se voit confier une liste d’œuvres à disposition : le premier défi consiste à n’en choisir qu’une. Si besoin, le groupe se déplace pour se confronter aux candidats. Une fois ce choix fait et face à “leur” oeuvre, les élèves discutent de son format, débattent de son sens. L’objectif étant d’imaginer un espace de rencontre avec cette oeuvre, il faut prendre en compte les contraintes qui lui sont liées. On consigne tous ses paramètres : format, dimensions, poids, positions idéales pour la regarder/l’écouter, nécessité d’interagir avec l’oeuvre ou bien de la protéger, d’avoir de la lumière ou de l’obscurité. 

Dialogue
La classe, guidée par son intervenant, s’interroge : une rencontre, certes, mais avec qui ? et dans quel lieu ? Aidés de leur intervenant, ils identifient les espaces dans lesquels on rencontre habituellement des oeuvres d’art. Des exemples d’exposition sont étudiés, des visites sont organisées. Les élèves étudient la construction d’un regard, les effets d’attention ou de rejet aux œuvres ; ils prennent en compte l’impact de l’environnement (symbolique, visuel, sonore), les principes de médiation et d’accompagnement ; ils sont également sensibilisés à la sécurité des œuvres.

Espace
Un véritable espace de rencontres doit maintenant se dégager des discussions et du cahier des charges. Des dessins et des schémas apparaissent ; les élèves réalisent une première mise en espace sous forme de maquette, elle permet d’identifier de nouveaux besoins techniques. Les commandes de matériaux sont réalisées ; découpes, collages et agencements sont de mise pour donner forme à leurs idées. Une demi journée est dédiée à l’installation de l’espace final dans son lieu d’accueil. Rien n’est laissé au hasard, éclairage, signalétique et médiation. 

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.