Un pour tous

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

Intervenant-e-s:
sociologues de la culture

Chargée de projet:
Florise Pagès

 

Objectifs:
Grâce au 1% artistique, se trouvent dans les collèges des œuvres d’art en contact permanent avec leur public ; ce projet vise à créer la rencontre entre les deux. Or pour parler et regarder une œuvre, il n’y a pas de voie unique. Chacun est libre de développer son propre cheminement et de se comporter face à elle comme il l’entend ; mais il existe aussi des dispositifs qui ont été balisés et testés par les historiens de l’art faisant appel à la linguistique, la psychanalyse, la philosophie, au processus artistique…autant d’approches qui peuvent servir de guides à des collégiens qui cherchent leur chemin dans l’art contemporain. En piochant dans ces méthodes d’enquêtes, la classe débroussaille le terrain jusqu’à élaborer sa propre recette.

A quoi ça sert ?
L’intervenante demande aux élèves s’ils savent qu’il y a une œuvre dans l’établissement, puis les emmène à sa rencontre afin de procéder à un état des lieux technique de l’œuvre (emplacement, état, cartel, documentation, matériaux…). De retour en classe, elle les interroge sur ce que cette œuvre leur fait, ou pas, sa raison d’être ici, sa fonction.... C’est au tour du responsable du département de venir témoigner en classe et répondre aux questions préparées par les élèves sur les critères de sélection, le coût, les contraintes. Enfin, un travail de recherche est mené sur l’artiste et l’œuvre pour en comprendre son intention et le contexte dans lequel elle s’inscrit.

Enquête de satisfaction
La classe est à présent chargée de préparer une enquête auprès des autres élèves, des enseignants, du personnel administratif, des parents… Les élèves mettent au point un questionnaire à leur soumettre : ont-ils un rapport particulier à cette œuvre ? La trouvent-ils belle, intrigante, insignifiante, et pourquoi ? Que leur évoque-t-elle ? Pendant un mois, ils mènent leur enquête et consignent plusieurs dizaines de réponses, qu’ils analysent pour en tirer un bilan.

Après vous
Avec comme objectif d’imaginer une médiation, les élèves doivent réintégrer les connaissances acquises et produites lors des deux premiers temps de l’atelier, auxquelles viendront se greffer leurs propres réactions face à cette œuvre, avec laquelle ils ont désormais créé un lien. Ils élaborent des balades pour les visiteurs, pensées comme autant de cheminements possibles à travers le collège, qui mettent en évidence, au choix, de l’information, du commentaire, du savoir, de l’anecdote, du sensible…avec des outils variés (écrits, sonores, protocoles…).

 

 

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.