Ceci est un germe

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenant-e-s:
virologues et designers

Chargée de projet:
Florise Pagès

 

Objectifs:
Ce qui est tenté, ici, c’est la compréhension de ce que font les vaccins à leurs hôtes. Au bénéfice d’une collaboration entre virologues et designers, les élèves devront articuler les connaissances du premier – des infections invisibles, des agents microbiens – avec les savoir-faire du second – concevoir des répliques en volume à une autre échelle. À l’issue du parcours, les classes auront à mettre en scène la vie et ses systèmes de défense.

Une machinerie cellulaire active
Le binôme démarre l’atelier grâce aux outils de visualisation scientifiques ( modélisations numériques, microscopie…) ; le virologue explique ces organismes : où sont-ils, quelle est leur origine, quand sont-ils inertes ou en activité, agressifs ou bénéfiques, comment se répandent-ils… ? Puis il décortique leurs structures (ADN, ARN, protéines d’enveloppe…), déformations, mobilités et fonctions, leurs mécanismes d’interaction ( réplication, mutations, anticorps…). Au final, un corpus de situations dont le virologue est spécialiste est documenté et discuté avec les élèves qui s’engagent sur une séquence précise.

Laboratoire - Atelier
Le scénario envisagé, par exemple la fusion membranaire, est découpé par étapes réparties en groupes d’élèves : l’attachement, la pénétration, puis la décapsidation feront ainsi l’objet d’un cahier des charges précis et de croquis (quels matériaux, quelle technique, quel rapport d’échelle ?). Puis un kit est donné à chaque groupe, certains vont coudre, d’autres programmer, tandis que le virologue précise chaque situation plus en détails à fur et à mesure de l’avancée. Le travail de confection se poursuit, les groupes activent enfin la chaine complète du dispositif tactile. Lors de leurs manipulations, ils auront soulevé des questions à poser au scientifique; tandis que lui en verra d’autres apparaitre face à ces récits inédits. Les avis se croisent pour s’ajuster au plus près des phénomènes qu’ils auront traversés ensemble.

 

Photos: Pierre Antoine / Stéphane Sautour

Ceci est un germe
Ceci est un germe
Ceci est un germe
Ceci est un germe

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.