Résistances sonores

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenant-e-s:
musicien-ne-s, compositeur-trice-s, accousticien-ne-s

Chargé de projet:
Mathieu Marion

 

Objectifs:
Frapper une variété de matériaux pour obtenir une infinité de sons possibles. Les élèves devront apprendre à écouter et à faire sonner toutes sortes de supports. Il sera question pour eux d’en comprendre les propriétés à la fois mécaniques et esthétiques. Les classes devront ensuite les relier entre eux, penser « structure », en concevant l’agencement d’un « set » de percussions. À la fin, celui-ci sera mis entre les mains d’un percussionniste pour une improvisation en public.

Dis-moi comment tu sonnes
Au point de départ de ce parcours, une série de matériaux est soumise à l’analyse de la classe. Des objets neutres du quotidien, des matières diverses (des minéraux, des plastiques, des cartons, des cuirs) sont livrés au groupe. Dans un premier temps, les élèves décrivent et classent cet ensemble : densité, homogénéité, forme, résonance, nature de la membrane… Avec l’intervenant, le groupe cherche à comprendre comment ces facteurs influent sur les sonorités. De nombreux moments d’écoute viendront rythmer cette phase d’analyse.

Facteur Sauvage
Les élèves se lancent dans une série d’expérimentation ; ils coupent, transforment, détournent et assemblent cette matière première pour poser les bases de la création de leur set de percussion. Répartis en groupes, ils explorent les propriétés de cet ensemble s'attachant à l’épaisseur, à la profondeur de ces traductions sonores. Entre détournement, DIY et hybridation technologique, c’est une sorte de hacking instrumental qui doit avoir lieu. Concilier exigences de jeu, adaptabilité et maniabilité pour faire de ce groupement d’objets sonores hétéroclites un dispositif instrumental qui sonne !

Boum tchak
Un percussionniste est invité en classe pour tester ces premiers assemblages. Il s’agit de mettre en évidence les qualités et les défauts des productions du groupe dans le temps de la performance. Avec l’intervenant, le percussionniste oriente les élèves vers des améliorations possibles : timbre, attaque, le grain etc. tout est décortiqué, noté… La classe bascule enfin dans une séquence minutieuse en reprenant pas à pas tous ces conseils pour finaliser ainsi leurs projets.

 

Photos: PIERRE ANTOINE / STÉPHANE SAUTOUR

résistances sonores
résistances sonores

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.