Révélations

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenant-e-s:
CHIMISTE ET PHOTOGRAPHE

Chargé de projet:
mATHIEU MARION

 

Objectifs:
De quoi la lumière est-elle capable ? Cette démarche est une rencontre avec le domaine de la photochimie depuis les techniques photographiques. Grâce à la complicité d’un chimiste, puis d’un photographe, les élèves auront à conduire des réactions nécessaires à la création d’images .

Propriétés
Ce que nous connaissons de la lumière et des phénomènes lumineux, nous le devons en grande partie à la science. Les élèves sont invités à découvrir les grandes étapes de cette histoire :  quels sont les liens entre la chimie et la photographie ? Quelles sont les réactions et transformations chimiques à l’œuvre dans la création d’une image photographique ? Plus largement, par quels biais la lumière interagit-elle avec la matière ? Pour répondre à ces questions, la classe plonge au cœur de différents procédés photochimiques. Accompagnée par le chimiste, cette première phase est construite autour d’expériences : découverte des principes fondamentaux de la lumière ; connaissance des composants et des éléments chimiques à l’œuvre dans les transformations. De nombreux tests seront proposés par l’intervenant, mettant en évidence notamment la fluorescence et la phosphorescence, la diffraction, la perception des couleurs….  Ici s’imposent la mise au point de « sensibilisateurs » (solutions et bains, révélateurs) tout autant que la conception de substances et de supports à l’image (gélatines, films, etc.) De nombreux documents écrits et visuels, mais aussi des films viendront compléter cette phase introductive.

Art of light
La classe présente au photographe ce qu’elle a découvert lors de la première phase. Artiste et élèves reformulent cet ensemble avec la volonté de se projeter dans une autre dimension, de naviguer à l’intérieur de ces notions scientifiques en convoquant des sensibilités, des imaginaires. Pour cela, il va s’agir de confronter des techniques historiques de prise de vue aux enjeux contemporains de la photographie. Résolument expérimentale, cette phase sera organisée comme une suite d’expériences permettant la réappropriation de techniques pionnières de l’histoire de la photographie : photogramme (procédé d’image sans appareil), anthotype (action de la lumière sur des émulsions photosensibles utilisant des substances naturelles), cyanotype (tirage photographique constitué d'un pigment de couleur bleue), sténopé (dispositif optique simple permettant d'obtenir un appareil photographique), c’est tout un jeu entre la chimie des produits et l’action de la lumière qu’il s’agira d’expérimenter.

 

Photos: Ces images sont issues d'une série débutée en 2016 par le photographe NICOLAS SILBERFADEN lors de ses marches en remontant les bords de Seine.

Révélations
Révélations
Révélations
Révélations

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.