La grande distribution

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Sonia Leclercq, Mathilde Jauvin/ architectes.

Chargé de projet: Mathieu Marion

 

Objectifs: 
Comment les architectes pensent-ils les centres commerciaux ? Quels sont les critères permettant de définir les qualités architecturales de ces lieux de consommation de masse ? Quelle est la nature du lien entre architecture et grande
distribution? Peut-on imaginer de nouvelles formes, de nouveaux volumes ou espaces pour ces lieux ?
Accompagnées par l’architecte, les classes doivent s’approprier les concepts architecturaux de ce type de construction en les prolongeant et en les contournant. Les élèves peuvent ainsi jouer avec les règles et les codes pour proposer leur propre « utopie » du centre commercial.

Atelier:
Premier temps du parcours : il s’agit de comprendre, avec l’architecte, comment les espaces contribuent à façonner les pratiques collectives et notamment les pratiques d’achats, comment ils permettent ou empêchent certains comportements, etc. Pour cela, les élèves mènent une enquête auprès d’usagers de ces centres, comme auprès des personnes qui y travaillent. Fréquenter un centre commercial pour effectuer ses achats est en effet devenu un acte si ordinaire qu’il est facile pour un usager de lister les stratégies qui caractérisent le fonctionnement de ces lieux.

À partir de cette base, les élèves commence à imaginer leur propre centre commercial : la déraison, l’excès, la dimension ludique, voire le farfelu, peuvent nourrir les réflexions de l’intervenant et du groupe.

Trois séquences de pratiques de l’architecture sont ensuite au programme : le dessin en deux ou trois dimensions, la maquette (reproduction en miniature) et le descriptif. Toutes les caractéristiques des volumes et des espaces du centre commercial (dimensions, proportions,  éclairage, etc.) ainsi que l’organisation des espaces sont à concevoir. Les élèves ont ainsi associé des objectifs et des contraintes, des observations et des esquisses, ont combiné une approche créative, des savoirs et un savoir-faire technique : le groupe sélectionne, mesure, met à l’échelle, coupe, colle, colorie, met en volume et donne forme à un projet final.

Montrer:
Chacune des classes présente son projet à travers un choix de maquettes, d’images et de dessins ; des textes situent également le contexte urbain de l’implantation.
Chacun des groupes expose son projet à la communauté éducative, explicitant les qualités du projet ; un livret de 20 pages, inspiré par une sélection de ce qui s’est accumulé au sein des classes a également été distribué par les élèves à la communauté éducative et aux partenaires du projet. 

 

Sorties (sélection):
- CITÉ DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE,  DÉCOUVERTES DES EXPRESSIONS ARCHITECTURALES À TRAVERS LES SIÈCLES ;
- VISITE DE L’AGENCE D’ARCHITECTURE DES CLIQUES ET DES CALQUES ;
- BALADE URBAINE : AURÉLIE ERLICH, CONFÉRENCIÈRE NATIONALE, ENTRAÎNE LES ÉLÈVES LORS D’UNE BALADE URBAINE SUR LA TRACE DES GRANDS MAGASINS CHERS À ÉMILE ZOLA ;
- VISITE AU PAVILLON DE L’ARSENAL À PARIS.

Collèges:
- Classe de 5e7 SEGPA du collège Robespierre, Épinay-Sur-Seine.
- Classe de 6e7 SEGPA du collège Le Clos-Saint-Vincent, Noisy-le-Grand.
- Classe de 3eDP du collège Henry IV,  Vaujours.

 

Photo : PIERRE ANTOINE

La grande distribution
La grande distribution