Les mots et les choses

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Caroline Cutaia, Alice Gavin et Valentin Bigel/ graphistes

Chargée de projet: Anna Mezey

 

Objectifs:
Dans la plupart des cas, lorsque l’on doit imaginer un support, que ce soit un livre, un recueil ou un journal, qui permet à n’importe qui de pouvoir se référer à une explication, on se tourne vers les mots et l’écrit. Non sans provocation, certains graphistes contestent aujourd'hui cette solution unique pour promouvoir de véritables dictionnaires sans mot. Les élèves sauront-ils les suivre dans cette voie ?

Séances en atelier:
Le graphisme est un autre
A travers une sélection de supports proposés par l’intervenant (livres, magazines, affiches, logos, etc.), les classes se plongent dans l’univers du graphisme et ses différents champs d’intervention. Des exercices d'interprétations sont ensuite proposés pour découvrir les relations suggérées par le graphisme entre sens des mots et sens des images. Lors de cette phase, les élèves consultent toutes sortes de dictionnaires écrits et visuels.

À l’épreuve des mots
Dans le but de découvrir un savoir-faire et une démarche artistique, un cahier des charges est élaboré : Quel type de dictionnaire voulons-nous créer ? Qui sera son public et quels seront sa forme et ses principes de lecture ? etc. Dans ce cadre, les deux classes choisissent de constituer leur dictionnaire à partir de l'exploration approfondie d'un sentiment : « Angoisse », « Enthousiasme », « Stressé »…

Des images pour le dire
Comment parler d’un sentiment en manipulant des formes graphiques dans l’espace d'une page ? L’exercice ici n’est pas de définir une série de mots en tant que tels, mais d’évoquer ce qui traverse l’esprit des élèves en tentant d'associer des images de toute nature. Les classes se divisent en plusieurs équipes afin de réaliser une maquette du dictionnaire qu’elles ont imaginé.

Montrer:
Le travail de deux classes est rassemblé dans un dictionnaire de 72 pages, en couleur et dont le format est dit "à la française " (15.9 x 22.5cm). Il est diffusé à environ 50 exemplaires au sein des collèges par les élèves eux-mêmes. Ce dictionnaire atypique raconte comment les deux classes espèrent communiquer leurs sentiments, mais sans mots.

 

Sorties (sélection):
- VISITE GUIDÉE DE L’EXPOSITION "TYPORAMA", MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS (PARIS).
- PARTICIPATION À L’ATELIER « LA FABRIQUE DU LIVRE IMPRIMÉ », BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE (PARIS).

Collèges:
- Classe de 5e SEGPA du collège Robespierre, Epinay-sur-Seine
- Classe de 3e3 du collège Jean-Vilar, La Courneuve

 

Photo: PIERRE ANTOINE
Graphisme: BIBLIS DUROUX

Les mots et les choses