Mémoires vives

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenant-e-s:
ARNAUD AUBRY, DELPHINE BAUER, KARINE LE LOËT, ELSA SABADO / JOURNALISTES, AGNÈS DE FÉO, PIERRE POZZI / SOCIOLOGUES, YVAN GASTAUT / HISTORIEN DU SPORT, VICTOR PEREIRA / HISTORIEN

Chargée de projet:
Mariette Gaillard

 

Objectifs :
À travers cet atelier en partenariat avec l'Institut National de l'Audiovisuel, les élèves ont pu donner une profondeur à un sujet de société de leur choix à partir de l’exploration d’archives proposées par l’INA.

Atelier :
Quels sont les sujets de société qui importent le plus à un adolescent d’aujourd’hui ? Les élèves ont dû élire collectivement un thème qu’ils jugeaient d’importance - et qui tournait, pour toutes les classes, autour de la question de la discrimination (« Racisme et violences policières », « Le racisme dans le football », « L’immigration portugaise en France », « Le voile et les femmes voilées en France »). À partir de celui-ci et avec l’aide de leur intervenant, ils ont mené une première phase d’enquête : cibler des actualités, remonter le fil d’événements en lien avec le sujet, définir des angles, identifier des questions. À l’issue de ce travail préparatoire, les classe ont rédigé une note d’intention destinée aux documentalistes de l’INA afin de bien préciser leur demande et de caractériser leurs attentes quant au thème retenu.

Les classes ont ensuite reçu un dossier d’archives sélectionnées par l’INA et ont été invitées à naviguer dans cette mémoire audiovisuelle. Comment nos aînés parlaient-ils du sujet ? Comment était-il traité dans les médias ? Quelle(s) image(s) de cet évènement gardons-nous en mémoire ? Avec leur intervenant et un spécialiste du sujet invité à venir échanger avec la classe, les élèves ont effectué une sélection d’images qu’ils ont recontextualisées, décrites et analysées pour produire une séquence d’environ 4 minutes. Les classes se sont ensuite préparées à présenter leur travail et à justifier leur sélection : voyage à travers l’évolution des mœurs, des discours et des traitements médiatiques de leurs sujets.

Partager :
La situation sanitaire n’ayant pas permis de réunir toutes les classes pour une présentation collective des parcours, celle-ci s’est faite dans chaque collège devant un public restreint, mais néanmoins curieux, qui a découvert le montage final et a pu débattre avec la classe de son contenu (parents, journaliste intervenant, cheffe de projets de l’INA…selon les cas).

Remerciements: F93 tient à remercier Zoé Laboue et l’ensemble des documentalistes de l’Institut National de l’Audiovisuel pour leur aide et leur collaboration, et plus généralement l’INA pour sa contribution financière au projet.

 

Collèges :
- CLASSE DE 5ÈME SEGPA DU COLLÈGE ROGER MARTIN DU GARD À ÉPINAY-SUR-SEINE
- CLASSE DE 5ÈME 3 SEGPA DU COLLÈGE THÉODORE MONOD À GAGNY
- CLASSE DE 4ÈME D DU COLLÈGE SOLVEIG ANSPACH À MONTREUIL
- CLASSE DE 3ÈME TAPAJOS DU COLLÈGE INTERNATIONAL DE L’EST PARISIEN À NOISY-LE-GRAND

 

Images: INA

Mémoires vives
Mémoires vives
Mémoires vives
Mémoires vives

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.