Univers 3D

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Virginie Batista, Camilla Danielski, Pierre Guillard, Alain Riazuelo/ astrophysiciens

Chargé de projet: Stéphane Coulaud

 

Objectifs:
À quoi ressemblent le Big Bang, un trou noir, un pulsar ? Comment décrire la surface d’une planète dont la pression atmosphérique est mille fois supérieure à celle de la Terre ? À partir des connaissances qui décrivent et expliquent actuellement de tels objets, élèves et astrophysiciens tenteront de les représenter. Dessins, tracés puis maquettes en 3D, véritable passage des mots aux choses, viendront donner à voir et à toucher quelques-uns des mystères de l’Univers.


Séances en atelier:
Objets astronomiques
L’atelier s’ouvre par une séquence de découverte : raconter l’astrophysique à travers une description d’objets astronomiques (trous noirs, exoplanètes, comètes, nébuleuse, etc.) choisis et présentés par l’intervenant. Via les sites du CNES ou de l’IAP, les élèves, préalablement répartis en trinômes, doivent prolonger leurs connaissances visuelles de ces objets. Les informations récoltées sont discutées en classe, elles donnent naissance à des premiers schémas. L’intervenante apporte à chacun des groupes ses commentaires pour corriger les erreurs les plus grossières.

A plusieurs dimensions
S’ensuit un important travail graphique au départ formalisé au crayon ; les propositions des élèves sont peu à peu améliorées au fil de l’atelier. Dès ce stade, les dessins sont échangés avec une équipe de designers, chargés de les modéliser en vue d’une impression en 3D. La difficulté consiste à traduire en 3 dimensions ce que des élèves ont imaginé et représenté en seulement 2 dimensions. Il faut donc créer la face « cachée » de chaque objet à partir des informations transmises par la classe et traduites graphiquement.

Matière et texture
À la fin du processus de création graphique, 12 dessins sont retenus : comète ; trou noir avec déformation du disque de la Voie lactée ; étoiles-planète-nébuleuse ; planète gazeuse ; galaxie spirale, etc. Il faut maintenant introduire l’impression 3D. Après plusieurs essais, les caractéristiques techniques et de finitions sont arrêtées,  les élèves optent pour une matière plastique de couleur uniformément blanche, sans ajouts de textures et couleurs.

Partager:
Pour exposer les 12 prototypes dans chacun des collèges participants, les élèves disposent d’un jeu de deux vitrines. Un catalogue regroupant les dessins originaux et les modélisations des designers est également mis à la disposition du public. Une présentation générale s’est tenue lors de la fête de la Science, à la mi-octobre 2016, dans les locaux de l’Institut d’astrophysique de Paris.

Remerciements à Jean Mouette, Institut d’astrophysique de Paris, Samuel Berthier, Chloé Rivière et Richard Paquereau, Le FabShop

 

Sorties (sélection):
- VISITE DE L’INSTITUT D’ASTROPHYSIQUE DE PARIS
- PLANÉTARIUM, CITÉ DES SCIENCES
- VISITE DU FABLAB DE PARIS, SITUÉ RUE DE MONTREUIL DANS LE 11E ARRONDISSEMENT, ET RENCONTRE AVEC DES DESIGNERS QUI ONT MODÉLISÉ LES PROTOTYPES

Collèges:
- Classe de 4e, collège Jaurès, Villepinte
- Classe de 3e, COLLÈGE Houël, Romainville
- Classe de 3e, COLLÈGE Mitterrand, Noisy-le-Grand
- Atelier-relais, COLLÈGE Degeyter, Saint-Denis

Univers 3D
Univers 3D
Univers 3D
Univers 3D
Univers 3D
Univers 3D
Univers 3D
Univers 3D