Suspendu

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenantes: Nathalie Couineau, Sonia Leclercq, Louise Granger/ architectes

Chargé de projet: Mathieu Marion

 

Objectifs:
Se libérer du sol, mais sans flotter dans le ciel. A la lettre, voici une démarche dans laquelle il faut projeter l’architecture, qu’elle soit abri, ville ou maison, dans la situation d’être suspendue. « A quoi ? », diront les élèves, ce sera à eux de voir, en fonction de leurs utopies et surtout en fonction des « attaches » dont ils souhaiteront, temporairement, se libérer.
Dans le cas de l’architecture, quand une construction quitte le sol, c’est souvent pour regarder le monde un peu différemment.

Séances en atelier:
Le plein de curiosité
Accompagnée par l’intervenant, la classe se met à regarder, à comparer et à questionner des lieux. Pour mieux sonder leurs limites, pour s’offrir des perspectives et repousser les frontières de leur imagination, les élèves doivent fonctionner à la manière de « scanneurs » : ne pas avoir peur de regarder leur ville en curieux, mais aussi en chercheurs d’anomalies et d’inconnues. La classe découvre également le concept de « ville spatiale » imaginé par l’architecte Yona Friedman.

Une approche projet
Répondre à un besoin en imaginant un bâtiment, repérer une implantation possible dans l’environnement « immédiat » (collège, quartier, etc.). S’approprier physiquement le lieu, l’explorer. Manipuler de l’invention, de la technique, imaginer sur papier un projet original en le documentant (textes, photos, témoignages, etc.)

Livrer des réponses
Associer des objectifs et des contraintes, des observations et des esquisses, combiner une approche créative, des savoirs et un savoir-faire technique : le groupe sélectionne, mesure, tient compte des échelles, coupe, colle, colorie, met en volume et donne enfin forme à son projet final.

Montrer:
Chacune des classes a exposé et expliqué son projet à travers un choix de maquettes, d’images, de dessins et de textes. Un livret de 20 pages, rassemblant une sélection de ce qui s’est accumulé  au sein des différentes classes, a également été distribué par les élèves. 

 

Sorties (sélection):
- DÉCOUVERTES DES EXPRESSIONS ARCHITECTURALES AUX XXÈME SIÈCLE, CITÉ DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE, PARIS
- VISITE DE L’AGENCE D’ARCHITECTURE « DES CLIQUES ET DES CALQUES », PARIS.
- VISITE AU PAVILLON DE L’ARSENAL, PARIS.
- VISITE À L'ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ARCHITECTURE DE PARIS-LA VILLETTE. ECHANGE SUR LA NOTION D’UTOPIE AVEC DES ÉTUDIANTS EN ARCHITECTURE

Collèges:
- Classe de 5e2, collège Anatole France, Pavillons-sous-Bois
- Classe de 4e segpa, collège Saint-Exupery, Rosny-sous-Bois
- Classe de 5e, collège Jules Michelet à Saint-Ouen