Quelle direction?

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenant-e-s:
Guillaume Cuny, Maciel Morales Aceiton, Yaëlle Ansellem-Mainguy, Paul Lehner /CHERCHEUR-SE EN SCIENCES DE L'ÉDUCATION ET SOCIOLOGIE.

Chargée de projet:
FLORISE PAGÈS

 

Objectifs:
Cette démarche a été conçue pour comprendre comment se construisent les chemins de l’orientation scolaire durant la période du collège : il s’agissait d’arriver à démêler si cette question faisait l’objet de discussions pour les collégiens, avec qui, comment ? et quelles étaient leurs représentations (et celles de leurs familles) des futurs métiers envisagés, des domaines à privilégier et ceux à éviter, des voies qu’ils s’interdisent, ou tout simplement de la filière dans laquelle les collégiens étaient.

Expériences sensibles
L’intervenant-e a dessiné une première cartographie du système d’orientation français avec les élèves: quelles structures, quel site ou quel individu peut les informer ? Quelles filières existent ? Pour quels diplômes et quels débouchés? Après ce portrait officiel, les intervenants se sont lancés dans des discussions ouvertes avec les élèves pour essayer de remettre du désir autour de la question de l’orientation (en demandant aux élèves quels étaient leurs points forts, leurs personnalités, leurs passions), de la nouveauté aussi (en abordant des filières artistiques peu connues), ou parler de transmission et obligations familiales, notamment par la projection d’un documentaire en classe et du témoignage de son auteur sur son parcours d’agriculteur à réalisateur. Tout cela pour que les élèves se rendent compte qu’ils doivent être les propres acteurs de leur orientation et que celle-ci peut durer toute la vie. 

Accompagnement
À partir de leur propre expérience en tant que collégiens, les élèves ont ensuite soulevé une série de questions en lien avec leur cheminement en terme d’orientation : ont-ils le souvenir d’avoir choisi leur filière? Quelle stratégie mettre en place pour arriver à ses fins ? Quels outils pour avoir une meilleure connaissance des formations vers lesquelles se diriger (stage obligatoire, pass pro…) ? Statistiques et études à l’appui, ils ont établit une liste des problématiques identifiées à partir de laquelle ils ont édité un questionnaire. Ils sont alors partis mener l’enquête auprès de lycéens, d’élèves de 3ème, ou encore conduire des entretiens pour recueillir les témoignages de professeurs, conseillers d’orientation ou jeunes en service civique. L’analyse des trajectoires des personnes enquêtés, des témoignages, des difficultés rencontrées, ont mis en exergue des grandes tendances à la fois au niveau individuel (influence forte de la famille, autocensure, honte de la filière professionnelle) et collective (manque d’informations, discriminations, reproduction sociale…), et ont aussi ouvert de nouvelles perspectives (chacun a les capacités de s’informer pour décider au mieux, de tester des choses pour vérifier ces options, ces décisions se prennent à plusieurs mais ce sont eux qui doivent être les premiers impliqués pour y arriver...).

Partager:
Si le bilan de cet atelier est positif car il a permis d’outiller les élèves, ceux-ci se sont aussi rendu compte de la grande méconnaissance des collégiens en général, des options possibles et de l’aide dont ils peuvent bénéficier pour construire leur orientation scolaire et professionnelle. Partant de ce constat, les élèves ont souhaité partager leurs découvertes avec les autres classes. En piochant dans les échanges menés dans les 5 classes, une sélection d’extraits et de remarques a été reprise sur une série d’affiches : celles-ci serviront à la fois à partager l’expérience des classes avec le reste de la communauté éducative, et fera office de campagne de sensibilisation auprès des autres élèves.

 

Sorties :
- Fondation Fiminco à Romainville : visite du bâtiment et découverte de ses missions, échange avec un artiste en résidence autour de son métier, visite d’une folie accueillant des œuvres d’art virtuelles, échange avec le chef technique de l’atelier de sérigraphie autour de son métier et avec une médiatrice sur les métiers de la culture.

Collèges :
- classe de 4è SEGPA du collège Rosa Luxemburg, à Aubervilliers
- classe de 4è SEGPA du collège Descartes, au Blanc-Mesnil
- classe de 5è du collège Liberté, à Drancy
- classe de 5 SEGPA du collège Courbet, à Pierrefitte-sur-Seine
- classe de 4è du collège Joséphine Baker, à Saint Ouen

 

Graphisme: BIBLIS DUROUX

Quelle direction?
Quelle direction?
Quelle direction?
Quelle direction?
Quelle direction?
Quelle direction?

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.