À l'usage

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Solène Borrat, Élodie Cardinaud, Aude Messager, Julie Meunier, Margot Pons/ designers

Chargée de projet: Anna Mezey

 

Objectifs:
C’est au sein d’un étonnant mélange que les élèves prennent place ; un mélange qui, bien connu des designers, marie histoires des techniques, bricolage et observation. En recourant avec malice et subtilité au détournement, au déplacement, ou à l’adaptation, les classes doivent imaginer et surtout concevoir de nouvelles fonctionnalités à une série d’objets déjà existants

Séances en atelier:
L’atelier s’organise autour de plusieurs séquences imaginées de manière à ce que les élèves et l'intervenant puissent, tour à tour, effectuer de la recherche documentaire, expérimenter des matériaux et fabriquer des maquettes.

Le rôle de l’usager
A travers une sélection d'objets familiers (que l’on croise dans la vie de tous les jours), les élèves sont invités à observer comment les usages que l'on en fait au quotidien sont parfois éloignés de ceux imaginés par le designer qui a conçu les objets. En parallèle, les classes enquêtent auprès de leur entourage (famille) pour comprendre leurs rapports aux objets.

Découverte et expérience du détournement
Les élèves se mettent en binôme et à partir d’un objet proposé, ils sont appelés à le détourner de toutes les manières possibles. Ils rendent compte de leurs expérimentations par la photo, le dessin, l’écrit. Pour aller plus loin dans leur expérimentation, l’intervenant(e) les invite à tirer au sort un objet et une action (exemple "balle de tennis / s’asseoir") et à faire de nouvelles propositions.

Fabrication, transformation, mutation
Chaque binôme doit élaborer un cahier de charges pour leur objet (identité de l’objet, propriété des matériaux, détournements envisagés, usagers "cible", prix, etc). Accompagnés par l’intervenante, les élèves doivent concevoir et surtout finaliser leur objet. Lors de cette ultime phase, les élèves préparent également un « mode d’emploi » à l'attention du futur acquéreur.

Montrer:
A la fin du parcours, chaque classe a sélectionné deux à trois objets de sa conception pour faire partie d’un ouvrage collectif. Accompagnés d’un texte façon « recette de détournement », les objets apparaissent photographiés et rassemblés dans un nuancier graphique noir et blanc de 14 cartes reliées avec un œillet métallique. L'ensemble a été tiré en 200 exemplaires puis distribué et commenté dans les collèges participants.

 

Sorties (sélection):
- « L’OBSERVEUR DU DESIGN 2014 » À LA CITÉ DES SCIENCES ET DE L’INDUSTRIE.
- « LES OBJETS DU QUOTIDIEN », VISITE GUIDÉE AU MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS.

Collèges:
- Classe de 4e SEGPA du collège Victor-Hugo, Aulnay-sous-Bois
- Classe de 4e SEGPA du collège Jean-Zay, Bondy
- Classe de 4e SEGPA du collège George-Politzer, La Courneuve
- Classe de 3e du collège Jean-Baptiste-Corot, Le Raincy
- Classe de 4e SEGPA du collège Léon-Jouhaux, Livry-Gargan

 

Photo: Guillaume LeBrun
Graphisme: Biblis Duroux

A l'usage
A l'usage
A l'usage
A l'usage
A l'usage