À la trace

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants:
Hemmamuthé Goudiaby, Jennifer Saumur, Alexandra Biar, Betty Ramé, Etienne Chabrol/ Archéologues

Chargée de projet:
Lucille Nègre

 

Objectifs:
Les élèves ont reconstitué un site de fouilles au sein de leur collège en s’inspirant d’un véritable terrain. Grâce à cette reconstitution, chaque classe s’est vue accéder à toutes les dimensions de l’archéologie : plaisir des découvertes ; techniques de préservation ; production de connaissances à partir d’objets entiers ou partiels ; interprétations historiques pour restituer des modes de vie.

Séances en atelier:
Mettre au jour
Les témoignages d’une vie ancienne sont découverts, et c’est l’archéologie qui se met en route. L’intervenant a présenté les méthodes et a retracé la chaine de travail des archéologues : manipulation de céramiques, reconstitution de la stratigraphie des sols, relevés en classe, modélisation 3D. Il s’agit de montrer comment des « restes anciens » peuvent conduire les chercheurs à reconstituer la vie qui les entourent.

Au plus près des choses
1935, au cœur du Parc régional du Vexin. Pierre Orième entreprend le premier les fouilles archéologiques du site gallo-romain des « Vaux de la celle ». En 2018, les cinq classes se sont à leur tour rendu sur ce site remarquable. En petit groupe, les les élèves ont exploré les vestiges mis au jour, en prêtant attention aux indices découverts : photographie, prise de note, dessins et relevés sont autant d’outils qui ont permis aux classes de s’emparer de ce remarquable ensemble de traces.

Que s’est-il passé ?
De retour en classe, les élèves, guidés par leur intervenant, ont eu à reconstituer la vie la vie que cette espace, un jour, a abrité. Aux données récoltées sur le terrain se sont ajoutés cartes, articles, photographies et compte rendus de fouilles. La classe a étudié la provenance de Rosmerta et Mercure, les divinités sacrées du site, les différentes étapes de construction des bâtiments, d’aménagement du site et s’est penchée sur les pratiques rituelles réalisées autour des bassins.
Dans un second temps, la classe a reçu une maquette représentant le site visité. Le théâtre, le temple principal, les bassins, l’aire sacrée et les habitats ont du être présentés par les élèves à travers la rédaction de légendes et d’animations.

Partager :
Le travail réalisé est à présent exposé au sein du collège. La maquette devient un paysage dont on observe les reliefs et les courbes, une carte qu’on s’imagine visiter. Mais c’est aussi le support d’un récit que les élèves ont eu à transmettre à la communauté éducative; l’interprétation et l’imaginaire se sont alors mêlés pour tenter de restituer leur expérience.

Remerciements :
Association AEVA, Rémi Buisine.

 

Sorties :
- Site archéologique des Vaux de la Celle, Genainville
- Musée archéologie du Val d’Oise

Collèges :
- classe de 6ème 2 du collège Paul Langevin à Drancy
- classe de 4ème 8 Segpa du collège Pablo Picasso à Montfermeil
- classe de 4ème latin du collège Jean Moulin à Montreuil
- classe de 6ème 4 du collège Joliot Curie à Stains
- classe de 5ème2 du collège Saint Exupéry à Noisy-le-Grand

 

Scénographie: ELODIE DESCOUBES

Photos: PIERRE ANTOINE

A la trace
A la trace
A la trace
A la trace