Are you moderne?

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenantes: Sandrine Hyacinthe, Claire Garcia, Marie Vicet, Roberta Trapani/ doctorantes en histoire de l’art, Camille Feurer/ doctorante en histoire de l’art et sociologie

Chargée de projet: Anna Mezey

 

Objectifs:
Aux dires des historiens, les artistes de la modernité seraient reconnaissables au fait d’avoir été en rupture avec tout ce qui existait avant eux. Et s’il s’agissait là du vrai geste de l’art ? Voici une démarche dans laquelle les élèves sont invités à revivre cette histoire, d’une part pour l’analyser mais surtout pour vérifier à nouveau la force des œuvres qui s’y rattachent.
Cette initiative bénéficie d’un partenariat avec le centre Georges-Pompidou, musée national d’Art moderne.

Séances en atelier:
Modernité ?
Pour aborder la notion de modernité, la classe a travaillé autour de la figure de Marcel Duchamp. Il s’agissait ici non pas de traiter la modernité selon une approche simplement biographique d’un seul artiste, mais d’étudier la modernité à travers l’œuvre de Duchamp. De courts textes de Duchamp, abordant particulièrement la production des ready-made et le processus créatif de l’artiste, ont été lus et commentés en classe. Cette première séquence était une sorte de « rencontre intellectuelle » entre la classe et l’artiste avant même que les élèves ne soient en mesure de citer une œuvre. Il fallait, d’une certaine manière, expliquer des préjugés qui n’ont pas manqué d’être exprimés à la vue des ready-made.

A l’épreuve des oeuvres
Le partenariat avec le Centre Pompidou a permis d’organiser l’atelier par l’alternance de séances en classe et de séances qui s’appuyaient directement sur l’étude d’œuvres présentées dans les collections permanentes, notamment à travers le nouvel accrochage Modernités plurielles. Cette phase s’est tenue en grande partie dans les salles du centre Pompidou selon une approche comparative, les élèves ont appréhendé la modernité telle que Duchamp l’a exprimée, en axant le propos sur le principe et le concept de ready-made. Une dernière séquence, non conclusive et ouverte sur des artistes post-1945, donnait l’occasion aux élèves d’appréhender la persistance de formes de la modernité duchampienne et de mesurer l’influence de l’artiste sur les productions récentes.

Montrer:
Réalisation d’un jeu de 10 affiches imprimées en quadrichromie au format A0 (80x120). Elles présentaient les commentaires et analyses des élèves par rapport à l’étude faite sur le thème de la modernité, et particulièrement les apports plastiques de Marcel Duchamp et les théories conceptualisées par l’artiste. Chaque classe a installé les affiches au sein même de l’établissement.

Remerciements à Benjamin Simon, Nathalie Vaguer et Claire Cousin/ Centre Pompidou.

 

Sorties (sélection):
- « MODERNITÉS PLURIELLES », MUSÉE NATIONAL D’ART MODERNE, PARIS
- « LE SURRÉALISME », MUSÉE NATIONAL D’ART MODERNE, PARIS

Collèges:
- Classe de 6e Segpa du collège Jean-Zay, Bondy
- Classe de 5e Segpa du collège Maximilien-Robespierre, Épinay-sur-Seine
- Classe de 4e Segpa du collège Sémard, Drancy
- Classe de 3e du collège Henri IV, Vaujours
- Classe de 3e du collège Jacques-Jorissen, Drancy

 

Graphisme: BIBLIS DUROUX

Are you moderne?
Are you moderne?
Are you moderne?