Polyptique

Projet d'éducation aux images (PEI) de 80h.
Démarche initiée par la mission « Culture et art au collège » (MICACO).

 

Intervenants: Bertrand Sandrez, Arthiur violy /GRAPHISTES MULTIMEDIA, fabien caura / ingenieur informatique

Chargé de projet: Mathieu Marion

 

Objectifs:
Ce projet vise à travailler la notion de portrait « multi-facettes » à l’heure où la figuration de soi n’a jamais été aussi importante dans notre société. Que cache la notion de portrait aujourd’hui (entendu comme image de soi) ? Qui sommes-nous aux yeux de notre entourage et comment voulons-nous paraître ? Voici autant de questions essentielles pour qui pratique les réseaux sociaux, un univers dans lequel il est nécessaire de rendre public un peu, ou beaucoup, de sa vie privée, volontairement ou involontairement, et où beaucoup « s’exposent » en se cachant derrière un pseudonyme ou un avatar inventé de toutes pièces.
Pour nourrir cette initiative, différentes activités sont développées par les élèves, mais selon un modèle non linéaire. Ici, il n’est pas question d’élaborer, puis de montrer pour ensuite voir si le résultat est adopté ou rejeté par un public. En effet, cela fait maintenant assez longtemps que les professionnels du multimédia sont sortis de ce paradigme et ont proposé des modèles plus sophistiqués qui supposent l'interaction soutenue entre un certain nombre d'acteurs aux compétences variées et qui substituent au découpage séquentiel une série d'allers et retours entre recherche, développement, production, tests, etc.

Séances en atelier:
Ce que je suis
Il s’agit de rassembler de façon continue des témoignages abordant les notions d’identité, de personnalité, d’individualité, etc. Les élèves de la classe sont mis à contribution. D’une part, ils ont tous témoigner personnellement : un matériau discuté et enrichi par l’entourage des élèves (est-ce bien moi ?). Les élèves ont d’autre part à collecter des témoignages auprès d’autres élèves du collège. Cette enquête réalisée avec des tablettes numériques a été nourrie par une certain nombre de textes de référence sur le sujet.

A plusieurs dimensions
Les élèves ont construit un dispositif de capture. Celui-ci comporte plusieurs ou webcams disposées en arc de cercle sur une structure fixe. Il permet de prendre des photos d’une personne sous plusieurs angles et en une seule fois. Ces prises de vues sont instantanément lisibles sur smartphone ou tablette et ont la particularité de donner l’impression que l’utilisateur peut tourner autour du sujet à partir un axe vertical. Il s’agit d’une représentation 3D lisible sans aucun équipement particulier, type lunettes 3D ou autre. L’impression de réalité apparaît simplement en bougeant le smartphone ou la tablette de gauche à droite ou de droite à gauche.

On tangente
Un troisième et dernier chantier a été réalisé : pour donner naissance à des « identités », les élèves ont à opérer un travail de création en faisant dialoguer les images obtenues grâce aux dispositifs de capture. Un scénario d’usage à été créé par le groupe pour générer de nouvelles «images», à partir de portraits 3D de deux utilisateurs aux profils psychologiques proches. À chaque nouvelle participation, de nouvelles identités naissent et sont visibles instantanément en 3 dimensions.

Montrer:
Le vendredi 16 juin 2017, le dispositif Polyptic/Polypoto a été installé aux Instants Chavirés de Montreuil : plus de 200 personnes ont participé à l’expérience imaginée par les élèves. En répondant au scénario d’usage imaginé par la classe, ce sont plus de 3OO nouvelles identités hybrides qui ont été générées par la machine, interrogeant les notions de portraits, de présentation de soi et de rencontre.

 

Sorties:
- F93
- ART FACTORY, d'ORANGE 
- ENSAD-LAB, PARIS
- MAINS D’ŒUVRES, SAINT-OUEN
- LES instants chavirés, montreuil

Collège: 
- 3ème SEGPA, collège Lenain de Tillemont, Montreuil

 

Scénographie: ELODIE DESCOUBES

Photos: PIERRE ANTOINE, BERTRAND SANDREZ ET ARTHUR VIOLY

Polyptique
Polyptique
Polyptique
Polyptique
Polyptique
Polyptique
Polyptique