Segami

2010

 

Avec les contributions de: Elodie Descoubes / designer et scénographe et Stéphane Sautour / Artiste plasticien.

 

Voir avec les autres

Segami est la mise en scène d’une forme d’évidence concernant l’image : l’image est toujours image de quelque chose et ce dont elle est l’image lui est toujours étranger. C’est au sein de cet écart constaté, entre la chose représentée et la représentation elle-même, qu’il a été décidé de situer le projet. Pour cela, l’exposition met son public en prise avec l’un des  artifices les plus universels et les plus anciens de la représentation: le miroir. Segami est ainsi constituée d’installations, toutes fondées sur l’usage unique de ce matériau réfléchissant. Une ou plusieurs personnes peuvent ainsi se mirer dans une surface et contempler l’image produite, que ce soit avec « Cône », « Store », ou « Paravent », les noms donnés à quelques-uns des miroirs imaginés.

Pour les participants à Segami, cette relation aux miroirs et à ce qu’ils mettent en jeu est à entendre avant tout comme un rendez-vous : celui où va se construire non seulement un regard mais aussi une parole qui donne à chacun la liberté de son discernement. Dans l’esprit de ses concepteurs, il revient en effet à Segami de produire des images tout en construisant la place de celui qui les voit. En ce sens, les différentes propositions de miroirs constituent pour les participants les lieux de l’apparition de l’image et le lieu de différentes fictions. C’est à partir de là que s’organise un espace partagé qu’il faut tenter de comprendre. Les participants parleront-ils chacun des effets qu’ils ressentent ? Pourquoi pas ? En tout étant de cause, il n’y aura pas de réponses univoques, car chaque miroir mettra en jeu avec chaque regardeur une liberté différente. Mais l’important sera dans l’expérience commune, car le regard de chacun sera soutenu par la parole de ceux qui voient avec lui. Voir avec d’autres, voilà la question : qu’est ce que mon voisin voit et comprend, et qu’est-ce que j’aime voir ?

Segami est une sorte de cabinet de curiosités où les différents miroirs ont été inventés en raison d’un principe d’émerveillement : une image dans un miroir ne s’épuise jamais dans un déchiffrement ou une interprétation, elle est sans fin. Du coup, la pluralité infinie des rapports à cette image révèle chez celui qui la regarde une capacité d’intelligence et de sensibilité. En cela, Segami est une exposition où chaque participant doit se sentir à la fois reconnu dans sa pleine légitimité et transformé par l’interaction qu’il vit, il peut y apporter sa connaissance d’une situation et peut apprendre à connaître celles des autres : quelque chose de neuf est ainsi créé qu’aucun des participants n’aurait pu concevoir séparément.

 

Exposition: 
- Festival du jeu, l’île des Vannes, Saint-Ouen, 22 avril – 5 mai 2013

Technique:
- MIROIR AJOURÉ, stratifié compact, verre, acier peint époxy, L 130 x l 120 x H 150 cm 120 kg

- MIROIR 3 FACES, stratifié compact, verre, acier peint époxy, mousse polyéthylène, L 100 x l 100 x H 100 cm 60 kg

- STORE MIROIR, stratifié compact, verre, acier peint époxy, L 130 x l 120 x H 150 cm 150 kg

- CÔNE, stratifié compact, verre, L 250 x l 125 x H 140 cm 138 kg

- CUBE INFINI, stratifié compact, verre, L 100 x l 100 x H 100 cm 102 kg

- PARAVENTS MIROIR, stratifié compact, verre, acier peint époxy, L 130 x l 120 x H 150 cm (x2) 115 kg (x2)

- ATELIER REFLETS, stratifié compact, verre, acier peint époxy, L 400 x l 200 x H 100 cm 120 kg

 

Avec l'aide précieuse d'Enzyme.

 

Photographies ci-contre: Antoine Dumont
Video: Guilhem Moreau

Segami
Segami
Segami
Segami
Segami
Segami
Segami
Segami
Segami
Segami