L'art du scope

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants:
Camille Degeye, Pierre-Alain Delisse, Étienne Barrier/  Cinéastes

Chargée de projet:
Lucille Negre

 

Objectifs:
Voici un voyage aux confins du cinéma et de l’illusion, un temps où régnaient le zootrope, le stroboscope ou le praxinoscope. Toutes ces inventions reconstituent le mouvement à partir de dessins ou de photographies et ont pour point commun la perception de notre cerveau : celui-ci ajoute du déplacement là où il n’y a que du fixe.

Séances en atelier:
La fabrique des histoires 
La classe a disposé, dés le début de ce parcours, de véritables procédés de mise en mouvement : folioscopes, thaumatropes, zootropes et phénakistriscopes. C’est par le dessin et la photographie que les élèves ont commencé leur expérimentation de ces dispositifs. L’intervenant les a guidé dans cette première familiarisation et les à aidé à définir des situations et des boucles.

En quelques secondes
À la manière de Marey et Muybridge, les élèves ont appliqués le principe de décomposition du mouvement à la photographie : derrière ou face à l’objectif, ils  ont eu à tester différentes techniques et à envisager une mise en scène du mouvement. Prise de vue en rafale ou pose image après image, ce procédé leur a permis de faire apparaître des évènements à la manière de Méliès. Les photographies ont été imprimées et installées sur les procédés pour visionnage.

Images-mouvement
Cette dernière phase a vu la classe expérimenter la production de zootropes en trois dimensions. Le dispositif fonctionne à l’aide d’une lumière pulsée. Le flash lumineux du stroboscope joue le rôle de la fente du zootrope cylindrique. On se rapproche alors des techniques d’animation et du stop motion. Figurines et autres éléments sont disposés par la classe et s’animent alors sous nos yeux.

Partager:
Durant tout l’été 2018, les productions des classes sont rassemblées en une exposition et présentées au cinéma Le Méliès à Montreuil. L’exposition présente zootropes, folioscopes, phenakistiscopes et stroboscopes en un dispositif interactif qui invite le spectateur à expérimenter chacun des dispositifs.

Remerciements:
F93 remercie le cinéma Le Méliès, son directeur Stéphane Goudet ainsi que le réseau Est Ensemble.

 

Sorties :
- Cinémathèque Française, Paris
- Cinéma Le Méliès, Montreuil

Collèges :
- classe de 4ème 1 du collège Jean Zay à Bondy.
- classe de 4ème D du collège Jules Michelet à Saint-Ouen

 

Scénographie: ELODIE DESCOUBES

Photos: PIERRE ANTOINE

L'art du scope
L'art du scope
L'art du scope
L'art du scope
L'art du scope
L'art du scope
L'art du scope
L'art du scope
L'art du scope