Le climat en fiction

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Sabine Revillet/ écrivain et comédienne, Thibault Fayner/ écrivain, dramaturge, metteur en scène, Simon Diard/ écrivain et poète, Lucie Vérot/ écrivain et dramaturge

Chargées de projet: Anna Mezey et Florise Pagès

 

Objectifs:
En novembre 2015, la France accueille la nouvelle conférence mondiale sur les changements climatiques (COP21). Si les experts attendent beaucoup des résultats de cette manifestation, un autre problème demeure : comment se faire sensible à la question du climat ? Pour tenter de répondre à cette question, il est proposé aux élèves de rentrer en fiction : accompagnés d’écrivains, ils doivent raconter des vies ordinaires prises à parti par certains des problèmes climatiques qui affectent notre planète.

Séances en atelier:
Matière à réflexion
En faisant des recherches « libres » dans l’actualité (scientifique, politique, géographique), les élèves proposent des petits exposés sur la notion de climat et sur les effets qu’en subissent simultanément l’homme et la nature. La notion de fiction est ensuite discutée à travers des extraits de textes, d’images, de films et documents, proposés par l’intervenant.

L’écriture est un exercice
Pour se familiariser avec l’écriture, les intervenants multiplient les expériences et les exercices : écriture éclairée ou automatique, invention de vocabulaire, essai de différents registres et formes littéraires, collages collectifs, écriture à partir d’une image ou d’une contrainte, lectures de textes filmées.

Il était une fois
La pollution et les transformations du climat sont les deux sujets choisis par les élèves. Pour en faire le récit, les classes décident alors de faire entendre la voix des arbres, des animaux, du plastique : il choisissent d’inventer un nouveau registre de communication entre la nature et les hommes en préservant une part de réalité, sorte de porte d’entrée sur les problématiques actuelles liées au changement climatique.

Partager:
Un recueil de 48 pages rassemblant une sélection des textes et poèmes des différentes classes est édité pour l’occasion. Les élèves programment des lectures dans différents endroits de leur collège: salle de documentation, classe, cantine, salle des professeurs, etc.

 

Sorties (sélection):
- PALAIS DE LA DÉCOUVERTE : CONFÉRENCE AUTOUR DE LA QUESTION DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE
- MUSÉE DU JEU DE PAUME : VISITE DE L’EXPOSITION « INVENTER LE POSSIBLE », DISCUSSION AUTOUR D’EXTRAITS DE VIDÉOS D’ARTISTES SUR L’ENVIRONNEMENT
- SALON DU LIVRE JEUNESSE (MONTREUIL) : RENCONTRE AVEC HERVÉ WALBECQ, L’AUTEUR DU LIVRE « HISTOIRES DE LA MAISON QUI VOULAIT DÉMÉNAGER »

Collèges:
- Classe de 4ème SEGPA, collège René Descartes, Blanc Mesnil
- Classe de 6ème A, COLLÈGE Edouard Herriot, Livry-Gargan
- Classe de 6ème SEGPA, COLLÈGE Léon Jouhaux, Livry-Gargan
- Classe de 5ème 3, COLLÈGE Barbara, Stains
 

 

Photo: PIERRE ANTOINE, Biblis duroux
Graphisme: biblis duroux

Le climat en fiction
Le climat en fiction
Le climat en fiction
Le climat en fiction
Le climat en fiction
Le climat en fiction