Paroles et musique

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Pauline Vessely/ sociologue

Chargé de projet: Stéphane Coulaud

 

Objectifs:
Il est ici question de s’installer comme rarement au milieu de la musique : reconnaissance des instruments, des formations instrumentales et des caractéristiques essentielles définissant un genre musical. Selon un dispositif d’écoute actif et évolutif et en fonction d’une méthodologie spécifique appliquée, voici une balade parmi les paroles, les voix, les mélodies, les rythmes, et les arrangements.

Séances en atelier:
L’atelier se construit par l’alternance de séances d’écoute et d’analyse, par l’appropriation et la mise en pratique de méthodes sociologiques et anthropologiques. La musique étudiée est enregistrée sur un support phonographique, ce qui a des conséquences sur les problématiques et les méthodes.

Le goût des autres
Durant cette phase, élèves, enseignants et intervenante apportent des musiques et des chansons qu’ils aiment et écoutent afin de les partager avec l’ensemble du groupe. Les élèves découvrent et apprennent à verbaliser les différences qui existent entre critique et analyse. Des premières impressions et réactions (musique, paroles, instruments, etc.) provoquées par le titre, l’intervenante invite les élèves à aller plus loin en s’expliquant sur le choix du titre sélectionné, les goûts personnels et ceux des autres. On commente la musique et le rythme, on parle de caractère commercial ou revendicatif, on situe les origines des musiques (américaine ou francophone), etc.
Ces mêmes titres choisis par les élèves ont été proposés à l’écoute de leur entourage, là encore afin d’observer et de comparer les jugements en matière musicale. En retour, l’entourage a donné un titre que les élèves ont fait écouter en classe. Cette sélection a fait l’objet à son tour d’une séance d’écoute et d’analyse, selon le même procédé que celui mis en œuvre depuis la première séance, à savoir compréhension des paroles, identification d’instruments, capacité à situer chronologiquement la sortie du titre, etc.

Question de format
Habitués, pour la plupart d’entre eux, au son numérique, essentiellement le format MP3 des téléphones portables, une séquence particulière est consacrée aux supports. Cette séquence a été construite en collaboration entre la sociologue et le créateur de l’émission radiophonique Solénoïde. Pour percevoir les différences, une analyse est proposée à partir enregistrements provenant de différentes sources « traditionnels » : vinyle (33 et 45 tours), cassette audio et CD. Mais aussi Deezer et Youtube, ce dernier site étant une source privilégiée des élèves pour écouter de la musique.

Qui est derrière la musique ?
Pour cette dernière phase, les élèves sont chargés d’interviewer différents professionnels intervenant dans le processus de création de la musique, d’une part pour recueillir des informations mais aussi pour partager les questions abordées lors des deux phases précédentes.

Montrer:
La restitution des parcours Paroles et musique a pris la forme d’un objet sonore d’une durée de 8 min, la bande-son a été diffusée dans l’établissement scolaire grâce à un dispositif spécifique imaginé par F93.

 

Collèges:
- Classe de 6e du collège Camus, Neuilly-sur-Marne
- Classe de 3e du collège Liberté, Drancy