Histoires de climats

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Imma Bastida/ physicienne, Thierry Elias/ chercheur-physicien, Jean-Claude Dutay/ chercheur-ingénieur, Rémi Laxenaire Doctorant au Laboratoire de Météorologie Dynamique

Chargée de projet: Anna Mezey

 

Objectifs:
La météorologie est une science qui s’intéresse à l’atmosphère et en particulier à celle dans laquelle nous vivons. Elle est le plus fragile des systèmes naturels dont nous dépendons, véritable exception à l’échelle de l’univers : une mince enveloppe au sein de laquelle s’est développée l’immense complexité du vivant.
La démarche s’est développée en étroite collaboration avec le Site Instrumental de Recherche par Télédétection Atmosphérique / SIRTA.

Séances en atelier:
Les états de l’atmosphère
Pour débuter, une série de questions (c’est quoi la pression atmosphérique ? Quels sont les gaz dans l’atmosphère ? À quoi servent les nuages ?) rapidement associée à quelques expériences pratiques autour de notions clefs : fabriquer un nuage, mesurer l’air, découvrir les couleurs du ciel / du soleil. Ces premiers échanges et expériences s’affinent : concepts et fonctionnement de l’atmosphère, présentation des différents types de climats sur terre, principe des saisons, bouleversements climatiques, etc.

Cas d’études et bilan radiatif.
La classe se rend au SIRTA où elle découvre quelques-uns des instruments de radiométrie. Elle s’initie aux outils de mesure du LIDAR, plateforme utilisée pour mesurer les aérosols dans l’air, ainsi qu’au suivi instrumental (anémomètre, hygromètre, thermomètre). Chaque classe se voit ensuite confier un cas d’étude (poussière de sable, pollution routière, pic de pollution, brouillard, etc.) et des diagrammes Lidar. Les élèves doivent procéder à une interprétation visuelle et scientifique des données, ils doivent également étudier les échanges d’énergie, les comparer sur chaque saison ; le tout pour apprendre à établir un véritable bilan.

Les tendances du climat
En fin de parcours, les élèves s’appuient sur les cas étudiés durant le parcours pour tenter une analyse des tendances climatiques sur une période de temps plus longue. Pour cela, ils intègrent des données chiffrées fournies par le SIRTA, se répartissent des séquences de temps, associent des modèles numériques et des archives statistiques. Au terme de ce travail, le groupe s’interroge sur les changements climatiques, leurs conséquences, et commencent à préparer leur communication finale.

Partager:
Le 9 juin 2017, dans l’un des amphithéâtres de l’Ecole Polytechnique à Palaiseau, les classes sont réunies à l’occasion d’une discussion sur les changements climatiques. Chaque classe dispose de 20 minutes pour présenter son cas d’étude et ses remarques. S’ensuit un échanges avec les chercheurs du SIRTA : « Quels sont les gestes à avoir pour limiter le réchauffement climatique ? », « Quels sont les climats futurs ? », « La pollution de l’atmosphère, d’où vient-elle réellement ? ». La rencontre est animée par la chercheuse Imma Bastida.

 

Collèges:
- classe 5è 3, collège Anatole France, Pavillons-sous-Bois
- classe 3è, COLLÈGE Jean Jaurès, Pantin
- classe 5è 4, COLLÈGE Jean Jaurès, Villepinte

 

Photo: PIERRE ANTOINE

Histoires de climats