La Terre qui tremble

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenante:
Claire Rault, sismologue

Chargé de projet:
Mathieu Marion

 

Objectifs:
Tous les jours, des centaines de séismes se produisent dans le monde. Ils sont détectés par les sismomètres répartis sur la surface de la terre. Tout au long de ce projet, les élèves ont travaillé sur ces données sismiques. Une station a été installée au collège, le groupe a recueilli des tracés, il les a analysés et c’est toute cette matière « sismique » que la classe a du appréhender, accompagnée par Claire Rault, sismologue.

Séances en atelier:
Station au collège
Peut-on prévoir un séisme?  Pourquoi les séismes se produisent surtout dans certaines zones de la planète ? Comment se forme un séisme? Qu’est-ce que la magnitude ? Grâce à l’emploi d’images, de schémas, l’intervenante a expliqué au groupe comment les sismologues étudient les tremblements de terre. A l’issue de cette phase, un sismomètre numérique a été installé dans la classe. Relié à un réseau de sismomètres installés dans plus de 150 établissements scolaires du monde entier, il a permis l'enregistrement de séismes proches ou lointains, entre les mois de janvier à mai. Les informations collectées par la station ont été stockées pendant plusieurs mois, ce qui à permis au groupe de consulter l'activité sismique locale, mais aussi les événements sismiques majeurs partout sur le globe

Analyses et correspondance
Le groupe a analysé les premiers signaux reçus : analyse de sismogrammes, triangulation, ondes sismiques, travail sur les ondes, leur temps d’arrivée, notion de vitesse en fonction des matériaux terrestres traversés, localisation des épicentres... la classe s’est transformée lors de cette phase en véritable laboratoire de recherche. De nombreuses expériences ont été menées pour comprendre la nature des séismes enregistrés. Les élèves ont notamment  essayé de recréer avec des matériaux simples le comportement des roches à l'intérieur de la Terre pour comprendre les notions de force et de contraintes.

Risques et aléas
Une fois ces tracés enregistrés et analysés, le groupe a mis en perspective ses résultats avec les recommandations du plan interministériel « séisme » : les  notions d’intensité, de constructions parasismiques et de risques sur les personnes ont été mobilisées. Au terme de ce travail d’analyse, le groupe a construit une cartographie de recherche capable de donner sens à tous les éléments qu’il a étudiés.

Montrer:
Une cartographie qui rassemble une partie des recherches que les élèves ont effectuées au cours du projet Sismo a été produite. A l'aide du catalogue de sismicité mondiale de 2018, les élèves ont analysé les mécanismes à l'origine des tremblements de terre. Ils ont mis en évidence, en reportant les séismes du catalogue sur la carte, le lien entre la tectonique des plaques et la sismicité mondiale. Cette carte a été installée au collège afin que l’ensemble de la communauté éducative puisse partager la manière dont le groupe a appréhendé les phénomènes sismiques.

Remerciements :
F93 remercie particulièrement Laboratoire de Géologie de l'ENS pour l’aide précieuse dans la réalisation de ce projet.

 

Sorties (sélection):
- Palais de la découverte
- Laboratoire de géologie de L’ENS

Collège:
- Classe de 5ème A du collège Jean Jaurès de Montreuil

 

Graphisme: Biblis Duroux

La Terre qui tremble