Sous la surface

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Claire Rault, Rémi Laxenaire, Audrey Bonnelye/ géologues, Sylvain Bernard/ cosmochimiste, Eva Moreno/ paléo-climatologue

Chargé de projet: Mathieu Marion

 

Objectifs:
En son temps, un célèbre poète déclara : le plus profond, c’est la peau. Et si c’était vrai de notre planète pour comprendre ses formations passées, les forces qui la façonnent, ses ressources actuelles ? Les classes disposent d’une série de carottes et de roches récoltées dans divers terrains situés en France ; c’est le point de départ d’une enquête qui voit les élèves faire un portrait de notre sol à travers une série d’expériences, d’observations et d’analyses en classe.

Séances en atelier:
Les sols de la terre
Qu’est-ce que le sol par rapport à la terre ? De quels matériaux et éléments est-il généralement composé ? Quand et comment s’est-il formé ? Grâce à l’emploi d’images, de schémas et d’échantillons, l’intervenant explique comment les géologues étudient les sols, leurs différences et leurs caractéristiques. Cette phase est conçue pour ouvrir les élèves à des questions à la fois simples mais fondamentales pour la suite du parcours.

Faire parler les carottes
Cette phase s’appuie sur l’analyse comparée de 4 carottes géologiques issues de 4 régions différentes. Le géologue montre aux élèves comment comprendre l’évolution des paysages actuels et comment reconstituer certains éléments de leur histoire passée. Les carottes se lisent différemment selon le matériau dans lequel elles ont été prélevées : analyse des strates, sédimentation, recherche de traces ou restes d’organismes ayant vécu dans le passé sont au programme. Les données récoltées sont mises en relation avec celles plus larges fournies par les cartes géologiques et les outils numériques développés par le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières).

La terre vue du sol
Cette phase s’appuie sur une journée d’expérimentation et de terrain. Rassemblés en petits groupes, les élèves doivent décrire le site : recherche d’échantillons, prises de notes, photographies, dessins etc. De retour en classe, les élèves entreprennent un travail de tri des données collectées puis d’analyse (mise en évidence de la disposition des minéraux, de la structure de la roche, de l’ordre de cristallisation, etc,.). Ce matériau est ensuite associé aux études réalisées sur les carottes de manière à montrer le rôle du sol dans la vie de la terre.

Partager:
Du 5 au 21 juin, les collèges ont bénéficié de l’installation de 6 vitrines. Grâce à une sélection d’objets et de roches présentés, les élèves ont partagé leur démarche et fait ressentir ce qui les a passionnés à l’ensemble de la communauté éducative.

 

Sorties (sélection):
- Galerie de Minéralogie, Museum National d’Histoire Naturelle
- Visite de la cartothèque du Museum national d’Histoire Naturelle
- Terrain de recherche à Clairoix (Oise)
- Terrain de recherche aux carrières de Vigny-Longuesse (Val d’Oise)
- Terrain de recherche au Mont Ganelon (Oise)

Collèges:
- Classe de 4ème, collège Jean Vigo, Epinay-sur-Seine
- Classe de 5ème, collège Anatole France, Les Pavillons-sous-Bois
- Classe de 4ème, collège Madame de Sévigné, Gagny