Phénomènes

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenantes : Stéphanie Couvreur, Maeva Serror, Zaëlle Devaux/ physiciennes, Florence Durret/ astrophysicienne

Chargé de projet: Mathieu Marion

 

Objectifs:
Que savait-on à l’époque ? Comment cela s’est-il passé et comment ont-il réussi ? En physique, les grandes théories et leurs auteurs restent, aujourd’hui encore, passionnants à étudier. Le projet permet de soumettre à la curiosité des élèves de grandes expériences de la physique. Pour cette première édition le thème retenu est : la naissance de la science moderne. Les élèves mettent leurs pas dans ceux de Galilée et Newton pour découvrir que la science expérimentale, née dans les cabinets de physique, permet d’analyser, de comprendre et de reproduire les phénomènes naturels.

Séances en atelier:
Les élèves sont invités à reproduire trois grandes expériences ayant marqué l’histoire de la physique : l’expérience de Galilée sur la chute des corps, l’expérience de la lunette astronomique de Galilée et l’expérience de Newton sur la décomposition de la lumière. Le but de cette démarche est d’inscrire les élèves dans une double démarche :

Accompagnée par l’intervenant physicien, il s’agit tout d’abord d’inscrire la classe dans une démarche expérimentale. Les élèves, l’enseignant et le physicien découvrent l’expérience, formulent des hypothèses, observent, mesurent et interprètent des résultats.

Il s’agit aussi de comprendre comment, pour l’époque, une expérience originale s’est avérée de portée majeure dans l’évolution de la connaissance. La science possède une histoire, faite de controverses, d’intuitions géniales et dont les découvertes sont représentatives d’une époque. Négliger cet aspect réduit bien souvent la science à une énumération de lois, à une accumulation d’observations ou d’expériences dépourvues de sens. Dans cette perspective, chaque phase expérimentale est enrichie par de nombreuses recherches documentaires, lecture de textes, visionnage de film. Une grande variété de documents est mise à disposition des classes pour les accompagner dans leurs découvertes.

Montrer:
Que-ce qu’une découverte ? En quoi pouvez-vous dire que Galilée et Newton ont révolutionné la science ? De nos jours, les recherches menées par les physiciens sont-elles différentes de celles menées par Galilée et Newton ? Ces trois questions ont été posées à des représentants de chaque classe. Pour mettre en perspective les réponses des élèves et pour donner toute sa dimension à ce projet, Florence Durret, astrophysicienne, s’est également pliée à l’exercice. Au final, est né un court-métrage de 9 minutes diffusé dans les établissements scolaires grâce au dispositif « MICACO ». Une journée de présentation a été organisée auprès des autres classes.

 

Sorties (sélection):
- Visite de l’espace Explora de la Cité des Sciences
- Spectacle sur Newton au planétarium de la Cité des Sciences
- Découverte de deux jours au Futuroscope de Poitiers
- Visite au palais de la découverte sur le thème des grandes expériences de la physique
- Visite des laboratoires de l’UFR de physique de l’Université Paris Diderot - Paris 7

Collèges:
- Classe relais du collège Evariste Galois à Sevran
- Classe de 3ème du collège Jean Jaurès à Pantin
- Classe de 5ème du collège Fabien à Saint-Denis