Créations rapprochées

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants:
Hélène Dubail et Sébastien Wit / chercheurs en littérature comparée

Chargé de projet:
Mathieu Marion

 

Objectifs:
Réfléchir à la création artistique en la considérant comme un lieu sans frontières réelles, formé de mélanges et de circulations permanents. Accompagnés par un chercheur en littérature comparée, les élèves ont travaillé la question du « hasard » dans la création. Il s’est agi de souligner les liens à la fois originaux, étroits et souvent méconnus qui circulent entre des livres, des films, des spectacles et des tableaux, de styles et d’époques différents. En partant d’une œuvre, en se basant sur une méthode, puis en multipliant les exemples, cette initiative a proposé aux collégiens un voyage inhabituel à la croisée de la littérature, du cinéma, des arts plastiques ou de la musique.

Séances en atelier:
Les composants
De quoi est fait un livre, un film ou une chanson ? Ici, il a fallu découvrir tous les éléments constitutifs d’une œuvre d’art et apprendre à les isoler. Les élèves se sont entrainés à partir d’une œuvre proposée par l’intervenant « 4’’33 »  de John Cage, dont les composants « narratifs », « techniques », « esthétiques » ont été disséqués, répertoriés, puis interprétés. Une nouvelle œuvre, littéraire cette fois, a été apportée en classe : « La musique du hasard » de Paul Auster. A nouveau, les élèves en ont identifié et classé les composants. Une fois ce travail réalisé, la classe a mis en parallèle les deux classifications pour voir comment les mêmes éléments évoluent d’une œuvre à l’autre, comment des réseaux de significations et des analogies insoupçonnées peuvent se dégager.

Au voisinage
A partir de cette base, le groupe a réfléchi selon trois angles à la notion de hasard, ses liens avec d’une part le bruit, d’autre part le doute et enfin avec le désordre. Ces angles sont devenus le fil conducteur de cette nouvelle phase. Ils ont  permis  d’augmenter la taille du corpus ; des livres, des images, des poèmes, ont été ajoutés comme par exemple : « Les dizains de Marcel Benamou », « 11752 mètres et des poussières » de Linda Sanchez ou encore « La Mécanique du désordre » de Damien Villière. Le groupe a cherché et trouvé les influences et les liens de parenté ; pour cela, il a construit des axes partagés, repéré les sensibilités, fixé les traces communes. Les élèves ont  recherché  des mots qui dérivent ou traduisent les problématiques étudiées et c’est ainsi que 3 axes ont finalement été dégagés. Tout d'abord : quel est, dans les œuvres artistiques, le rapport entre le doute et le hasard ? Ensuite : où est le désordre dans les œuvres artistiques ? Et sous quelles formes ? Enfin : pourquoi le désordre présent dans les œuvres artistiques peut-il être considéré comme une forme de bruit ?

Différences et répétitions
Les élèves ont travaillé par groupes de deux. Chaque groupe a choisi d’ajouter une nouvelle œuvre à la classification en cours : une œuvre proche ou, à l’inverse, prise très librement. Les élèves ont conduit leur analyse en en reportant les résultats dans un tableau. Tous les tableaux ont été rassemblés. Il s’agit, à partir des catégories présentes dans ce tableau général (analyse du champ lexical, de la ponctuation, du genre, de la structure, du ton), de dessiner la nature de la présence du hasard dans la création.

Montrer:
Le 11 mai 2018, les collégiens ont présenté le résultat de leurs recherches dans le cadre d’un colloque organisé à l’Université Paris Nanterre et intitulé : « Créations rapprochées : la bêtise et le hasard dans les arts ». Lors de cette rencontre réunissant collégiens et universitaires, les classes participantes ont pu exposé leurs résultats : problématiques,  méthodes utilisées, constats et tendances... A l’issue de cette prestation, les élèves ont échangé librement avec les chercheurs présents.

Remerciements :
F93 remercie particulièrement le collectif LiPothétique pour son aide précieuse dans la conduite de ce projet

 

Sorties:
- Le 104
- Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou
- Université Paris Nanterre
- Le Bal

Collèges:
- Classe de 4ème du collège Jean Jaurès de Villepinte
- Classe de 5ème du collège René Descartes du Blanc-Mesnil

 

Photos: PIERRE ANTOINE.

Créations rapprochées
Créations rapprochées
Créations rapprochées
Créations rapprochées
Créations rapprochées
Créations rapprochées