Mon précieux

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenant-e-s :
MARC DELAGNEAU/ MENUISIER, DAVID ENON, Félix MARYE /DESIGNERS

Chargée de projet :
Lucille Negre

 

Objectifs:
Faire naviguer les élèves entre le format industriel d’un objet et son appropriation par le groupe, telle a été la démarche de ce projet. Afin d’explorer les vastes possibilités pour personnaliser un vélo normal de manière à le rendre unique et incomparable, les élèves ont eu à explorer les domaines du Do it yourself, du bidouillage et du détournement. 

Atelier:
Que savent nos élèves de ce qu’est réellement le « tuning » ? Un corpus a été fourni à la classe : magazines, reportages, vidéos. En prenant exemple sur la « référence » du tuning qu’est la voiture, les classes ont eu à décrypter certains motifs récurrents.  À partir de cette matière, et de ce qu’ils connaissent des pratiques de « customisation » (baskets, téléphones, sacs à dos…), les élèves ont commencé à s’approprier les codes du tuning afin de les appliquer au vélo. Différents vélos (course VTT, VTC) ont été amenés en classe. Un passage par l’observation fine de leur mécanique et de leurs composants (système de pédalage, roues, guidon et cadre) a permis aux classes d’avoir davantage d’idées sur leur potentiel. Les collégiens, réunis en petits groupes, doivent désormais définir leur projet et trouver l’axe général qu’ils voudront donner à leur vélo à travers différents thèmes : son, lumière, carénage, fonction ou encore technologie, écologie, réemploie… Les classes se sont transformées en atelier de création : six roues, trois places, des détournements, de la démesure … Les premières idées sont notées, dessinées et maquettées afin d’être débattues avec la classe. C’est ainsi que tout le potentiel des projets a pu faire surface.

Partager:
En raison de la crise sanitaire, la phase de fabrication des projets n’a pas pu toucher à sa fin. À l’aide des notes, croquis et maquettes réalisées par les classes, les intervenants ont pu achever les projets entamés par leurs élèves afin de leur donner vie. Une page sur le site internet de F93 regroupe l’ensemble des créations des élèves ainsi que leurs dessins et idées préparatoires.

 

Sorties (prévues et réalisées):
- Rencontre avec Benedetto Buffalino (artiste)
- Atelier mécanique chez Oh Cyclo, à Montreuil

Collèges:
- Classe de 4e4 du Collège Albert Camus à Rosny-Sous-Bois
- Classe de 3e1 SEGPA du Collège Pierre Semard à Drancy
- Classe de 5eA du Collège Lucie Aubrac à Villetaneuse

 

Photos: PIERRE ANTOINE

Mon précieux
Mon précieux
Mon précieux
Mon précieux

LE COURS DES CHOSES

Avec la période de confinement, les démarches initiées en collège ont connu quelques changements, également quelques aménagements et surprises. Le moment est venu de présenter ce qui a été finalisé par les élèves, les enseignants et les intervenants. Cet espace de diffusion rapporte nombre de témoignages visuels, sous des formats à la fois fixes et animés, et invite les visiteurs à une découverte différenciée : en cela par projet identifié ou d’une manière plus aléatoire.