Tour-opérateur

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants: Séverin Guillard, Bertrand Pleven, Marie-Laure Poulot, Frédéric Bouvier / géographes

Chargé de projetStéphane Coulaud

 

Objectifs:
Avec ses quelques 85 millions de touristes étrangers, la France est la première destination au monde. Derrière ce chiffre, éloquent, existe une réalité complexe à étudier : qu’est-ce que le tourisme aujourd’hui et quelles en sont les multiples versions ? Pour mener l’enquête, les élèves vont pouvoir associer à leurs propres expériences du sujet les outils et concepts de la géographie.

Séances en atelier:
L’intervenant a ouvert l’atelier pour expliciter les liens qui unissent les domaines de la géographie, comme méthode scientifique, et ceux du tourisme, comme champ d’étude à explorer. La spécificité du thème de l’atelier demandait une organisation alternant des séances en classe et des séances d’étude de terrain. Dans un premier temps, les élèves ont défini un terrain d’étude parisien, aussi bien comme objet d’étude que comme une expérience touristique à vivre, à observer, à analyser. Il a été par la suite comparé, lors d’une autre phase d’atelier, à un site séquano-dyonisien.

En amont de la sortie, les élèves et le géographe ont établi un protocole. Ce dernier permettait aux élèves de repérer sur des cartes de différentes natures (IGN, Google, cartes touristiques, etc.) les circuits empruntés lors de la sortie, les points d’informations touristiques éventuels (kiosque d’office de tourisme), les équipements publics permettant aux touristes de se rendre sur les lieux (métro, bus, etc.), les aménagements urbains (parking pour les cars), les commerces, etc. Ce même protocole répertoriait  des profils de touristes à interviewer (jeunes couples, couples matures, couples avec enfants, groupes scolaires, groupes d’adultes, etc.), établissait une liste de questions à poser. Enfin, il s’agissait lors des études de terrain d’observer les touristes et leurs pratiques, notamment lors de prises de photo de type selfie, de mises en scène devant un monument, etc. Toutes ces données ont été ensuite traitées et analysées en classe, et servaient de base en prévision d’une étude de terrain plus locale.

La seconde étude de terrain s’est concentrée sur le département de la Seine-Saint-Denis, territoire touristique connu en partie par quelques monuments emblématiques (basilique-cathédrale de Saint-Denis) ou en voie de devenir incontournable à la suite du succès public de certains productions cinématographiques américaines, à l’image de Hunger Games tourné dans les Espaces d’Abraxas à Noisy-le-Grand. Un protocole similaire au terrain d’étude parisien a été mis en place : préparation et rédaction de questions ; répétition des questions pour faciliter la rencontre avec les interviewés ; origines des visiteurs ; etc. De la même manière que pour les données recueillies sur les différents sites de Paris, les éléments et informations amassés lors du terrain d’étude en Seine-Saint-Denis ont été traités et analysés lors de séances en classe.

Partager:
Le jeudi 8 juin 2017, une matinée de restitution devant un jury a été organisée en Sorbonne à l’Institut de géographie de Paris. Les classes participantes ont présenté oralement, à l’aide d’un support visuel Power point, le résultat de leur travaux et réflexions menés tout au long de l’atelier. Constitué de géographes, universitaires, pédagogues et représentants de l’Éducation nationale, les membres du jury ont écouté les élèves et ont échangé avec eux à l’issue de la matinée.

Remerciements:
Édith Fagnoni, géographe, Université Paris-Sorbonne; Catherine Carré, Université Paris1 Panthéon-Sorbonne; Stéphane Desruelles, Université Paris-Sorbonne; Michel Héron, IA/IPR, Jacqueline Jalta, IA/IPR; Florence Smits, géographe, inspectrice générale de l’Éducation nationale; Sairi Pineiros, doctorante, ATER, Université Paris-Sorbonne.

 

Sorties (sélection):
- Colline de Chaillot / Paris
- Parvis de la tour Eiffel / Paris
- Quartier Montmartre / Paris
- Le Louvre et le jardin des Tuileries / Paris
- Espaces d’Abraxas à Noisy-le-Grand / Seine-Saint-Denis

Collèges :
- classe de 4è segpa, collège Descartes, Le Blanc-Mesnil
- classe de 6è, COLLÈGE Marais de Villiers, Montreuil
- classe de 3è, COLLÈGE Saint Exupéry, Noisy-le-Grand
- classe de 3e, COLLÈGE Pierre André Houël, Romainville

 

Photo: PIERRE ANTOINE

Tour-opérateur