Images - Mémoires

Plan départemental d’éducation à l’image (PEI) de 80h. 
Démarche initiée par la mission « Culture et art au collège » (MICACO).

 

Intervenantes: Perin Emez Yavul, historienne de l’art, associée au Centre de recherches sur les « Arts et le langage » (CRAL-EHESS)

Chargée de projet: Anna Mezey

 

Objectifs:
Le projet permet aux élèves d’expérimenter certaines des relations que notre société entretient avec les images notamment celles du passé. À partir d’un fonds photographique conservé aux Archives nationales (site de Pierrefitte), une historienne de l’art partage ses méthodes avec les élèves ; se faisant, elle explique à la classe ce que peut dire une image et comment les images se trouvent le plus souvent en rapport avec d’autres sphères de savoirs (histoire, philosophie, arts, etc).

Séances en atelier:
Hier pour aujourd’hui
Parmi plus de 8000 clichés issus du fonds du Service de propagande du Haut Commissariat à la Jeunesse et aux Sports (sous le Gouvernement de Vichy), une sélection de photographies a été effectuée en amont par l’intervenante. Une cinquantaine a été retenue pour le projet en classe. Les élèves et l’historienne se plongent dans cette matière peu connue. Les premiers échanges entre l’intervenante et la classe portent sur plusieurs points : qu’est-ce qu’une archive ? Comment regarder une image ? Quel sens à une image ? Etc. 

Voir, observer, classer
Avant d’entamer un classement rigoureux, l’intervenante invite les élèves à s’exprimer librement sur les photos retenues pour le projet. La classe débute ensuite un important travail de lecture d’images en apprenant à trier, à classer et à observer les contenus. Ils prennent en main les documents pour observer et décrire ce qu’ils y voient, pour repérer des indices (qui ? quoi ? quand ? où ?), analyser des situations.

Comprendre et interpréter
Les élèves dégagent ensuite des thématiques en comparant les images, les types d’images, les activités, etc. L’enjeu est de s’approprier davantage cet ensemble d’images : que dit-il de son temps ? C’est aussi le moment où la classe tente de relier les images entre elles et celui où s’invitent d’autres savoirs : ils enquêtent sur le contexte, l’histoire ; ils convoquent de nombreuses sources afin de resituer le moment de l’image. Une partie de ces séances prend la forme d’une correspondance entre la chercheuse et la classe : naissance d’un dialogue à partir de cartes postales.

Une image sous les yeux
Dans cette dernière phase, les élèves se concentrent volontairement sur quelques photos. Ensemble, ils s’attachent à pénétrer dans l’épaisseur de ces fragments de temps, à en explorer les détails, pour tenter d’extirper l’histoire à laquelle appartiennent ces témoignages. Encouragés par l’intervenante, ils fournissent leurs propres analyses et préparent ainsi la restitution finale.

Partager:
Du 8 au 24 juin 2016, le hall du site des Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine accueille le travail des élèves sur cette période du Gouvernement de Vichy. Une scénographie permet au public de suivre les recherches de la classe à travers un choix de photographies, d’analyses et de réflexions.

 

Sorties:
- visites DES ARCHIVES NATIONALES sur le site de Pierrefitte-sur-Seine et sur celui de Paris : rencontre avec des archivistes, des historiens, des relieurs, des restaurateurs, etc.
- Visite de l’exposition « Le secret de l’État, surveiller, protéger, informer. XVIIe-XXe siècle », site de Paris.

Collège:
- Classe de 4e 9, collège Robespierre, Epinay-sur-Seine

 

Photo et scénographie: ELODIE DESCOUBES

Images - Mémoires
Images - Mémoires
Images - Mémoires