Lumière universelle

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Imma Bastida, Thierry Elias, Linh Tran, Julien Arlandis/ chercheurs en Physique, Guillaume Lebrun/ photographe, Julien Hillemoine/ cinéaste

Chargé de projet: Mathieu Marion

 

Objectifs:
2015 a été déclarée « Année internationale de la lumière » ; il est donc temps de la célébrer ! Ce parcours, à la croisée de la physique et de la chimie mais aussi de la création visuelle, doit permettre aux élèves de développer un intérêt pour de nombreuses questions : quelle est la nature de la lumière et comment est-elle produite ? Par quel biais interagit-elle avec la matière ? Comment caractériser sa couleur ? Atelier (focus sur le parcours Physique et photographie)

Séances en classe:
La lumière, longtemps une énigme
Sciences physiques et phénomènes lumineux : quelle est l’histoire de ce lien et quels en sont les moments marquants ? Le groupe progresse dans le projet en apprenant comment les physiciens ont mis en évidence la lumière et les phénomènes lumineux. Les élèves sont invités à revivre les quelques expériences qui ont jalonné cette histoire à travers des documents écrits et visuels, mais aussi des films.

Propriétés : lumière 
Les élèves doivent maintenant saisir la lumière par ses propriétés physiques. Pour cela, une démarche d’observation et d’expérimentation à base de mesures est mise en place par l’intervenant. Cette phase est construite autour de tests mettant en évidence la fluorescence et la phosphorescence, la diffraction, la perception des couleurs, etc.

Art of lumière
La classe présente au photographe ce qu’elle a découvert lors des deux premières phases et surtout ce qui l’a particulièrement marquée dans la lumière. Artiste et élèves prennent un cas et tentent ensemble de le reformuler avec la volonté de naviguer à l’intérieur des données scientifiques en convoquant des sensibilités, des imaginaires. Il s’agit alors de mobiliser les connaissances acquises grâce à un projet d’installation photographique.

Montrer:
La classe expose les résultats de sa recherche et notamment les photographies réalisées. Les élèves ont pris le parti de prendre à la lettre le terme « photographie » (écriture de la lumière) pour réaliser des sténopés et des photogrammes argentiques. Ainsi, ils ont joué avec les temps de pause et d’exposition afin d’aborder un rapport différent à la lumière.

 

Sorties (sélection)
- Fondation EDF « Electra » (Paris) : visite de l’exposition « Que la lumière soit »
- Visite du Synchrotron Soleil (Essonne) : découverte du grand accélérateur de particules
- Commissariat à l’énergie atomique (CEA) : visite de plusieurs laboratoires de physique (notamment le laboratoire de Physique des Lasers) et rencontre avec des chercheurs
- Cité des sciences et de l’industrie : visite de l’espace « Explora »

Collèges:
- Classe de 4ème, collège Lenain de Tillemont, Montreuil
- Classe de 4ème Segpa, COLLÈGE Maximilien Robespierre, Epinay-sur-Seine
- Classe de 3ème, COLLÈGE Jean Zay,  Bondy
- Classe de 4ème, COLLÈGE Raymond Poincaré, La Courneuve
- Classe de 4ème, COLLÈGE François Mitterrand, Noisy-le-Grand

Lumière universelle
Lumière universelle
Lumière universelle