Paysage féminin

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création. 

 

Intervenants: Lucile Biarotte, Oriane Letourneur/ doctorantes en géographie spécialisée en genre, Marianne Blidon/ géographe spécialisée en genre

Chargée de projet: Anna Mezey

 

Objectifs:
La situation des femmes dans notre société est à ce point d’actualité, que certains géographes ont souhaité l’inclure dans leurs recherches. Pour aller à leur rencontre et découvrir les outils imaginés par la "Géographie du genre", il est proposé aux élèves de mener à leur tour une enquête ayant pour thème "l'espace public" : Est-ce que cet espace est neutre ? Les mobilités quotidiennes sont-elles les mêmes pour les femmes et les hommes ? En somme, les femmes et les hommes habitent-ils et pratiquent-ils l’espace de la même façon ?

Séances en atelier:
C'est quoi ton genre ?
Dans une première phase, les élèves se familiarisent avec la démarche et le thème en comparant entre eux leurs propres déplacements en ville, des notions comme « l'ambiance » et « le temps urbain » sont proposées par l'intervenante. Petit à petit, l’intervenante fait apparaître aux élèves que les hommes et les femmes, les jeunes garçons et les jeunes filles, n’appréhendent pas les espaces de la même manière et du coup ne s'y comportent pas de façon semblable.

Observeurs de ville
Pour cette seconde phase, les deux classes sont équipées de tablettes numériques (iPads) munies d’applications dédiées à la géographie (appareil photo, dictaphone, GPS, ArcGis, Google Earth, etc.). L’intervenante fournit aux élèves des repères pratiques et des grilles de lecture permettant de concevoir une véritable enquête de terrain. Une fois le terrain déterminé (Marché de la ville, Place en centre-ville, Stations de bus, Centre commercial, etc.), les élèves élaborent un questionnaire d’enquête adapté et se rendent sur le site pour observer et interviewer des passants.

Espèce d'espace
Une fois le terrain effectué, les élèves rassemblent l’ensemble des données (écrites, visuelles et sonores), elles sont analysées puis triées selon l’importance et l’intérêt. L’intervenante guide les élèves dans l’utilisation des données et explique comment elles peuvent être reliées entre elles. Les élèves doivent ainsi commencer à produire une réflexion commune. La finalisation de cette phase passe par la volonté de montrer et d’expliciter l’organisation de l’espace étudié, notamment pour tenter de rendre intelligible les manières dont l’espace est pratiqué et habité selon le sexe de la personne.

Montrer:
Le travail de trois classes a été rassemblé au sein d'un support unique de manière a pouvoir comparer les enquêtes réalisées et à montrer la variété des sujets et des conclusions. Un support graphique de 2m par 80 cm a été conçu et édité en plusieurs exemplaires. A charge pour les classes ensuite de les afficher dans leur établissement, de commenter leurs enquêtes  et répondre aux questions du public.

 

Sorties (sélection):
- ENQUÊTE AU PANTHÉON, VISITE DU LIEU ET OBSERVATION (PARIS)
- ENQUÊTE DANS LE QUARTIER LATIN POUR UNE APPROCHE HISTORIQUE DE L’ESPACE PUBLIC

Collèges:
- Classe de 6e SEGPA du collège Le Clos Saint-Vincent, Noisy-le-Grand
- Classe de 5e3 du collège Jean-Jaurès, Pantin
- Classe de 4eD du collège Françoise-Dolto, Villepinte

Paysage féminin
Paysage féminin
Paysage féminin