L'expérience du monde

Depuis 2009, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis soutient « la Culture et l’Art au Collège (CAC) ». Cette démarche repose en grande partie sur la présence, en classe et pendant plusieurs semaines (40h), d’un artiste ou d’un scientifique ayant pour mission d’engager les élèves dans un processus de recherche et de création.

 

Intervenants: Emilie Arrago Boruah, Patricia De Aquino, Sébastien Donsez, Jean-Baptiste Eczet/ anthropologues

Chargé de projet: Mathieu Marion

 

Objectifs:
Qu’est-ce que la sorcellerie ? Les druides existent-ils encore ? Quelle est la part d’imaginaire et de réalité dans la magie ? Comment peut-on définir ces actes mystérieux et peut-on les observer et les comprendre ? Pour mener à bien ce projet, F93 s’est tournée vers des spécialistes de ces questions et a imaginé, avec eux, une série d’interventions actives et surprenantes autour d’un sujet fort : la sorcellerie et la pensée magique.

Atelier:
Hypothèses 
Le groupe recense dans un premier temps les questions de la classe sur le thème ; pour cela, une série d’échanges libres est animée par le chercheur. L’intervenant propose à la classe de s’exprimer et de livrer l’ensemble de ses représentations, connaissances ou présupposés. Ces représentations vont ensuite jouer le rôle d’hypothèses de travail à partir desquelles vont s’appuyer les élèves. Cette phase est aussi l’occasion d’aborder plus largement le métier d’anthropologue (ses outils, ses méthodes, etc...).

Enquêtes
Ensuite, les élèves abordent la phase dite d’enquête. À l’aide de supports visuels et sonores (photographies, bandes son, extraits de films), l’intervenant illustre des événements sociaux, désignés comme de « la sorcellerie » par les anthropologues, pour en souligner la variété. Puis, le groupe choisit un de ces rites qui sera plus particulièrement travaillé : élaboration de questionnaires et identification d’observation, prises de notes (enregistrées ou filmées), croquis, etc.

Analyses
La dernière séquence voit les élèves analyser « le matériau » ainsi recueilli. Il s’agit de finaliser la recherche en reprenant les questions de départ et en établissant, entre elles et les réponses, des constats et des tendances entre les différents traits des systèmes de sorcelleries ainsi mis au jour.

Montrer:
Un livret de 36 pages édité à 500 exemplaires a été distribué par les élèves, à la communauté éducative et aux partenaires du projet. Inspirée par les carnets de terrain tenus par les élèves et nourrie par une sélection de ce qui s’est accumulé au sein des classes, cette production a permis un témoignage de l’«expérience du monde» vécue par les élèves.

Remerciements au Temple de Ganesh de Paris, à Catherine Ahonkoba (conteuse), à Dwrdan (druide).

 

Sorties:
- Visite en forêt de Brocéliande, 3 jours de découverte des mythes de la forêt et rencontre avec un druide.
- Musée du Quai Branly, visite sur le thème des rites sacrés et d’initiations
- Musée de la Poste, visite de l’exposition SORCIÈRES, Mythes et réalités
- Temple de Ganesh – éthnographie d’une cérémonie

Collèges:
- Classe de 6eG du collège Pablo Neruda, Pierrefitte
- Classe NSA et CLA du collège Jean Pierre Timbaud, Bobigny
- Classe Ulis du collège Louis Pasteur, Villemomble
- Classe de 5e du collège Pierre-André Houël, Romainville